masculins / Ajax 0 OL 0

Un sentiment partagé

Publié le 15 septembre 2011 à 07:25 par R.B/S.G

Au coup de sifflet, on pouvait hésiter entre la satisfaction et un peu de déception… Match retour…

 

Evidemment ce match nul à l'extérieur est à priori une bonne affaire pour l’OL dans sa quête d’une 9ème qualification de rang aux 1/8èmes de finale. Cette bonne affaire pourrait être validée plus amplement si les partenaires de Lloris venaient à battre, par exemple, la formation de l’Ajax au match retour. Evidemment, l’OL reste invaincu cette saison.

Evidemment, il y a encore le fait de ne pas avoir pris de but pour la première fois de l’exercice. Il y a l’état d’esprit général et ce n’est plus une surprise. Il y a le respect des consignes. Il y a le comportement de certains joueurs qui ont fait plus particulièrement du bien au groupe pendant ces 90 minutes. En tête de liste, et pour la troisième fois en trois rencontres européennes, Hugo Lloris « sans qui rien ne serait possible »… Il y eut encore les premiers pas européens encourageants de Clément Grenier qui aurait même pu inscrire un but. Il y eut le travail de Jimmy Briand… La bonne entrée en jeu de Belfodil en position axiale… Il y eut les interventions du tandem Koné/Lovren… 

De la satisfaction, mais aussi ce gros point de déception au sujet d’un manque flagrant de réalisme. 8 occasions de buts non converties dont 2 pour Gomis, 3 pour Bastos… Cela fait beaucoup. Il est dommage que le premier match sans encaisser de but se produise quand l’OL ne marque pas de but… pour la première fois de la saison ! L’OL a aussi beaucoup couru après le ballon en offrant au passage 7 occasions de buts à ses adversaires. Cela donne le sentiment que le septuple champion de France a plus cherché à s’adapter au jeu adverse qu’à le prendre véritablement à son compte… en opérant e, contres. 

Alors au final, on se dit qu’il y avait mieux à faire tout en sachant que ce point du nul aurait pu échapper à l’OL. On se dit que cette campagne européenne est plutôt bien partie. Il faudra déjà confirmer face au Dinamo Zagreb dans 15 jours pour éloigner un peu plus cette formation croate des deux premières places. Il sera alors temps d’envisager les deux confrontations face à l’ogre madrilène.

En attendant la fameuse petite musique, il y a une autre route à prendre. Celle qui mène en championnat à l’OM en manque de points que l’OL reçoit ce dimanche soir ; une équipe marseillaise, elle aussi engagée en Ligue des Champions où elle a débuté par une victoire en déplacement. Un autre rendez-vous d’importance pour les hommes de Rémi Garde.

Sur le même thème