masculins / LOSC - OL J-1

Un sommet d’ambitions

Publié le 26 février 2011 à 19:19 par R.B

L’OL se déplace dans le Nord avec 4 points de retard sur le leader lillois… Pas besoin de longs discours pour comprendre les enjeux d’une telle rencontre…

A 14 étapes de la fin du championnat, Lillois et Lyonnais s’affrontent pour faire soit un peu plus l’écart par rapport à son adversaire du jour, soit pour rester au même niveau, soit pour grappiller des  points. Un match au sommet qui donnera une tendance sans être totalement décisif, d’autant qu’il faut tenir compte des autres prétendants au titre  que sont à priori Rennes, OM, PSG.

Le leader lillois enchaine les matchs entre le championnat, la Coupe de France et la Ligue Europa. L’aventure européenne vient d’ailleurs de se terminer jeudi soir à Eindhoven. La Coupe de France, c’est pour le mercredi 2 mars face à Lorient. Quant au championnat, après l’OL ce dimanche, il y aura dans la foulée le déplacement à Marseille! Cadences infernales que l’entraineur Rudi Garcia gère en ménageant sa troupe au point d’avoir un peu laisser filer la Ligue Europa. 2 titulaires ont débuté par exemple le match retour face au PSV ; 3 autres sont entrés en cours de jeu alors que les deux premiers étaient sortis. Le championnat et la Coupe de France étaient les objectifs prioritaires.

Cette formation du LOSC reste malgré tout sur un nul et des deux défaites. Coup de fatigue ? On sera vite fixé dimanche soir… Elle possède la meilleure attaque, le meilleur buteur… et pour de nombreux spécialistes… le meilleur jeu de la L1. Elle possède une homogénéité, résultat de la stabilité de son effectif renforcée cet été par le buteur Sow. Elle possède d’incontestables qualités individuelles et collectives à l’image par exemple de Rami, Gervinho, Hazard… ou encore de son milieu de terrain. Reste sa pelouse qui ne ressemble plus vraiment à une moquette.

L’OL, après avoir étrillé l’ASSE et Nancy, a obtenu le nul face au Real Madrid. Certes ce score de 1 à 1 n’est pas favorable avant le match retour à Madrid, mais il s’accompagne d’une solide prestation collective, même en ayant souffert au cours de la seconde période. En ayant joué mardi soir, l’OL a eu le temps de refaire le plein d’énergie. Et comme, on sait que ce groupe aime les grands rendez-vous, il n’y a pas, à priori, de risques de passer au travers dans l’envie.

Les Lillois ont vu se rapprocher leurs poursuivants après leur défaite à Montpellier. Avant le sommet au Stade Vélodrome, ils savent qu’ils ont besoin de ces trois points pour marquer un peu plus leur territoire. Ils savent aussi qu'ils n'ont pas encore battu un de leurs quatre poursuivants! Les Olympiens peuvent difficilement envisager la défaite en ayant l’ambition du titre. Cela les mettrait à 7 longueurs des Nordistes, sans parler de l’écart par rapport aux Marseillais, Rennais, Parisiens. Sans être désespérée, la cause lyonnaise aurait moins d’allure.

Il ne devrait pas y avoir de surprises dans les compositions de départ. Rudi Garcia aura certainement son équipe type si Debuchy est apte. Claude Puel, privé de Lisandro et d’Ederson, ne devrait pas apporter de changements à l’équipe qui a débuté face au Real Madrid… ou alors à dose homéopathique. L’ancien entraineur lillois revient dans le Nord où il a toujours perdu pour l’instant avec l’OL… C’est le bon moment pour que cela change.

Sur le même thème