masculins / OL 3 - ASNL 1

Un tandem d’enfer !

Publié le 16 octobre 2011 à 14:17 par R.B/S.G

Si l’OL s’est imposé face à l’ASNL samedi soir, il le doit notamment à Gomis et Bastos qui une nouvelle fois a fait la différence… Match retour…

Inutile de revenir en détails sur la prestation lyonnaise contre la lanterne rouge. Un début de match poussif, puis une domination bien marquée avec 6 minutes de folie pour 3 buts à la clef. Une seconde période « tranquille » avec par moment trop de facilité ayant entrainé un manque de liant, des pertes de balles inutiles, des absences sanctionnés par un penalty arrêté, un but… et une envie de voir autre chose, même si l’on comprenait que le principal était ailleurs. Un succès pour un 20ème match de championnat sans défaite à Gerland depuis le 100ème derby face aux Verts qui seront les prochains visiteurs des Olympiens...

Notons les retours de Cris, titulaire dans l’axe gauche qu’il n’avait plus occupé depuis le déplacement à Toulouse en août 2007 où il s’était blessé gravement au genou ; de Gourcuff et Ederson en cours de partie.

Notons l’absence de Lloris remplacé une nouvelle fois par un très bon Vercoutre ; la première titularisation à Gerland de Fofana qui a montré ses qualités ; le 39ème match de rang en intégralité de Réveillère sous le maillot lyonnais… Au final 3 bons points pris sans trop puiser dans ses réserves.

Un succès plutôt satisfaisant après la trêve internationale avec la reprise des blessés de longue date en manque de rythme  (Cris, Gourcuff, Ederson) ; et aussi avec les absences de Källström, Lovren (suspendus), Lisandro (en reprise). Seul point noir, la nouvelle blessure de Grenier à l’origine du penalty.

Mettons  en exergue l’importance du tandem Gomis/Bastos. Ces deux joueurs ont inscrits les 8 derniers buts de l’OL en championnat (3 contre Bordeaux, 2 contre l’OM et 3 contre l’ASNL) ! Ils ont inscrit à eux deux 12 des 17 buts du septuple champion de France en L1 sans oublier les 2 autres de Gomis en LDC. Si on ajoute la passe de Bastos à Pjanic, nous ne comptons pas les passes décisives de Bastos à Gomis… cela donne une implication en championnat de 12 buts sur 17, soit 70% ! C’est vraiment un tandem d’enfer ! Bastos ayant inscrit au passage face à l’ASNL le premier coup franc et le premier penalty lyonnais de la saison. L’OL en est à 5 buts sur 17 après phases arrêtées (8 sur 23 toutes compétitions confondues). Bastos qui est encore à l’origine de l’avant dernière passe sur le but de Gomis contre les Lorrains.

Sur le même thème