masculins / Formation

Un titre, une qualif’ et des mondialistes

Publié le 09 juin 2011 à 12:00 par CC

L’heure des vacances a sonné pour la jeune classe de l’Olympique Lyonnais. Place au bilan du centre de formation.

L’intersaison avait été mouvementée : Départ de Georges Prost et intronisation de Rémi Garde au poste de directeur du centre de formation de l’Olympique Lyonnais. Remaniement dans les staffs de la formation avec la mise en place d’un duo Bruno Genesio-Robert Valette pour les matchs de CFA et le retour au club de Stéphane Roche en charge des U17 en compagnie d’Armand Garrido. 10 mois plus tard, le bilan est là pour faire état du travail accompli : un nouveau titre de champion de France des réserves professionnelles, une saison clinquante des moins de 17 ans avec une qualification pour les phases finales et la présence de nombreux lyonnais lors des deux Coupes du monde de jeunes au programme cet été. Tour d’horizon.

CFA : LYON EST TOUJOURS LE ROI DES RESERVES

Les saisons se suivent et se ressemblent pour l’équipe réserve. Avec toujours en tête  la formation des joueurs pour l’élite, l’équipe lyonnaise a également la capacité à venir se frotter avec le haut du tableau. Alors que les réserves de Rennes et de Lille ont été rétrogradées en CFA2, l’OL termine à la 4e place du groupe C avec un bilan de 13 victoires, 14 nuls et 7 défaites et une première place de réserve pros devant l’AS Monaco (5e) et l’AS Saint-Etienne (9e).

Au final, l’OL décroche un 3e titre de champion de France des réserves après ses succès devant le FC Sochaux (2-1) et Le Mans FC  (2-1) et inscrit son nom pour la 7e fois de l’histoire dans cette compétition créée en 1998.

Cette saison aura été également marquée par les propositions de contrats professionnels faîtes à Enzo Réale, Thomas Fontaine et Sébastien Faure.  Ces trois joueurs auront également répondus aux appels de l’équipe de France des moins de 20 ans tout comme Timothée Kolodziejczak,  Clément Grenier et Alex Lacazette qui auront tous évolués au sein de la réserve olympienne. On devrait d’ailleurs retrouver la quasi-totalité de ces joueurs cet été en Colombie à l’occasion de la Coupe du monde de la catégorie.14).

29 joueurs utilisés (nombre de matchs) : Abenzoar (1), Belfodil  (24), Blanc (13), Chavalerin (27),  Defourny (2), Delgado (2), Ederson (3), Faure (26),  Ferri (28),  Flochon (3),  Fontaine (27), Frick (1), Gassama (8), Ghezzal (16), Gonalons (3), Gorgelin (26), Grenier (13), Kolodziejczak (12), Koné (13),  Lacazette (12),  Le Pogam (10),  Lopes (5), Mehamha (16),  N’Diaye (29), Novillo (22),  Pécho (1),  Pléa (14),  Pied (3), G. Puel (19),  Réale (34), Roux (7), Seguin (3), Tafer (2), Tagliamento (1), Touncara (9), Umtiti (13), Vercoutre (2), Yattara (20) et Zeffane (14).

 

Buteurs : Novillo et Réale (10), Lacazette (6), Belfodil (5), Ghezzal (4), Blanc, Kolodziejczak, Pléa et Yattara (3), Mehamha (2), Chavalerin, Ederson, Ferri, Gonalons,  Koné,  Puel, Touncara et  Zeffane (1).


U19 : UNE 3E PLACE POUR LA DERNIERE DE PATRICK PAILLOT

Après avoir échoué d’un rien la saison précédente, les moins de 19 ans ont manqué cette année encore les phases finales de la catégorie. A l’arrivée, une troisième place dans le groupe D derrière le FC Grenoble (battu en finale par le PSG 2-0) et Nîmes. L’équipe lyonnaise, qui a connu un début de saison compliquée avec deux défaites lors des deux premières journées, a pourtant tenu la distance en signant notamment une belle victoire 3-1 face à l’OM au cœur de l’hiver. Mais au moment crucial, les Lyonnais ont craqué en s’inclinant lourdement lors d’un match charnière à Grenoble (5-0).

En Coupe Gambardella, l’aventure a tourné court : après un succès 2-1 sur l’AS Saint-Priest, l’OL a chuté lourdement  en 32e de finale face à Montpellier (3-0). Patrick Paillot aurait sûrement rêvé d’un meilleur final. Il quitte tout de même l’OL avec un bilan plus que positif et sera remplacer la saison prochaine par l’ancien auxerrois et strasbourgeois, Gérald Baticle.

Les buteurs : Yattara (8), Blanc (6), Belfodil et Touncara (4), Pléa, Flochon et Tapoko (3), Benzia, Nokri et Zeffane (2), Ferri, Ghezzal, S. Paillot, Paye, Pécho, Sampil et Tagliamento (1).


U17 : DU PLAISIR, DU JEU ET DES RESULTATS

C’était la grande inconnue de la saison. Un nouvel entraîneur, Stéphane Roche et de nombreuses arrivées. Au final, la génération des 94 et 95 a séduit tout son monde avec à la clé une première place dans le groupe C. Bilan : 23 victoires, 2 nuls et 1 défaite. 97 points et 95 buts marqués et une série record de 17 victoires consécutives.

Les chiffres sont au rendez-vous mais aussi la qualité du jeu fourni et le plaisir collectif palpable à chacune des sorties des coéquipiers de Mour Paye. Seule fausse note : un début de phase finale manqué face à Marseille et Bordeaux, qui a privé les Lyonnais d’un titre de champion de France qui leur tendait les bras. L’OL a tout de même refermé sa saison sur une belle victoire 4-2 face au FC Sochaux.

Plusieurs joueurs auront du coup enchaînés les sélections au cours de la saison. Martial, Bahlouli, N’Gouma et Ngianoni avec l’équipe de France et Kévin Tsimba avec la Suisse. Auteur de 36 buts avec les U17 (39 avec les deux buts en U19), Yassine Benzia a été retenu dans la liste des 21 joueurs pour représenter la France lors de la Coupe du monde U17 en Colombie.

Buteurs : Benzia (36), Martial (15), Paye (12), Balhouli et Tapoko (8), Nanou (4), Labidi et S. Paillot (3), Briançon et Tolisso (2), Boukerche, Cabon, Touil, Tchoukriel, Tsimba, Viricel et Vrontos (1).
Sur le même thème