masculins / OL - OM J-1

Un ultime d'effort pour le plaisir et les 3 points

Publié le 16 décembre 2004 à 15:39 par R.B

[IMG3924L]Encore un ultime effort pour les Gones avant de prendre des vacances bien méritées. Il faudra cependant se méfier de cet OM "tourmenté" qui attend de son Sorcier Blanc, récemment investi, le remède à ses maux. A 90 minutes de la trêve, Gerland fera le plein pour soutenir ses protégés invaincus qui auront peut être en face d'eux l'ancien gone Luyindula...

L'OM… on connaît ! Son histoire, son palmarès, ses joueurs, ses présidents, ses entraîneurs, ses supporters, son maillot, ses affaires… Le calme précède le plus souvent une tempête… En ce moment la maison phocéenne est sérieusement agitée. Elle compte, on parle du terrain, sur les prescriptions d'un Sorcier Blanc beau parleur qui a construit sa renommée dans des contrées lointaines, pour retrouver un peu de sérénité. Exit le minot Anigo, place à Philippe Troussier l'aventurier. Fallait-il un médecin urgentiste pour soigner une troupe « renforcée » à l'intersaison sur les euros rapportés par le transfert du phénoménal Drogba (32 des 72 buts de son équipe) ? Pour l'instant, attendons les effets de la thérapie. A ce jour, Lizarazu, Dehu, Fiorese, Bomogo, Luyindula, Costa, Pedretti, Bruno Cheyrou… n'ont pas fait oublier le grand ivoirien, ni Dos Santos, Meriem, Flamini… Peuchère à chacun ses choix ! Cela prouve que l'argent ne fait pas toujours le bonheur ou qu'il faut savoir l'utiliser…



L'OM se cherche, tousse, fait rire, irrite… mais l'OM n'a pas encore largué les amarres de ses ambitions. A 10 points de l'OL ; 6 de Lille, 1 de Monaco et d'Auxerre, tout peut aller très vite… avec la victoire à 3 points. « Ce n'est pas un discours de circonstance, mais cette équipe reste un prétendant au titre. Elle a un bel effectif… ». Paul Le Guen a toujours des propos modérés. Mais on peut lui faire confiance : il pense ce qu'il dit. Les Marseillais, dégagés cette saison des joutes européennes et déjà sortis de la Coupe de la Ligue, ne craignent pas le surmenage. C'est déjà çà. Reste le jeu, les joueurs et ces fameux résultats sans lesquels ce club transpire, sans pudeur aucune, sa colère, son mal être.< La situation actuelle du club nous fait indubitablement penser aux déclarations pleines de suffisance du début de saison de Christophe Bouchet, Pape Diouf, José Anigo et de certaines recrues ! A l'époque, l'OM se voyait à la hauteur de ces OM du passé triomphant sous les crampons talentueux des Scotti, Skoblar, Magnusson, Papin, Boli, Waddle… Drogba ;



L'OL, lui, va bien ; même très bien. Les jambes et les têtes sont simplement un peu lourdes d'une saine fatigue après 26 matches menés tambour battant. Les résultats ont fait oublier le départ d'enfants chéris ou non ; le recrutement est une réussite. La reconnaissance des médias ajoute du plaisir au bonheur. Reste « simplement » à battre ces Olympiens du Sud pour passer de bonnes fêtes, empocher le titre honorifique de champion d'automne, rester invaincu et préparer ses vœux pour la suite de la saison en sachant que ce groupe va retrouver ses blessés.



Tiens pour cet OL-OM, Barthez et Coupet seront absents. Les numéro 1 et 2 français laissant leur place à l'actuel gardien de l'Equipe de France Espoir Gavanon et à un ancien international espoir du poste, Puydebois. La saison dernière, « Fab » avait été « Fabulous » à Gerland sur des tentatives de Malouda et d'Essien ; Drogba, génial dans toutes ses entreprises. Si on peut deviner sans trop se tromper le 11 de départ de Paul Le Guen… il n'en va pas de même pour celui de Philippe Troussier. Peguy ? Pedretti ? Nasri ?... Titulaires… sur le banc… dans les tribunes… 3-5-2 ou tout autre formule… Liza, lui, malade... est forfait.



Depuis le premier match de cet exercice, les Champions de France ne cessent de répéter qu'ils se soucient d'abord d'eux-mêmes. Ils verront les choix de ce coach atypique. En attendant, ils savent qu'ils n'ont pris que 6 points lors des 4 derniers matches et que leur entraîneur a manifesté son désir de passer la barre des 40 points à la trêve. Une victoire ne serait pas un exploit. Juste une façon de bien faire son travail, de récompenser ses supporters, de maintenir ses distances avec certains et de l'augmenter avec d'autres. Abidal revient dans les 17. Sera-t-il dans les 16 ? Titulaire ? A la limite peu importe… on est déjà content qu'il ne soit plus blessé.



Retour dans le Sud. Costa, la teigne brésilienne du milieu marseillais habitué aux cartons de toutes les couleurs, a déclaré sur le Site Internet de son club : «Un succès à Lyon ne serait pas un exploit. Nous avons les joueurs avec les qualités nécessaires pour nous imposer n'importe où… ». Méthode Coué ? Façon d'affirmer ouvertement les possibilités réelles de son équipe ? Perdre, une fois encore, l'occasion de se taire ? Troussier affirme pour sa part: "je pense que nous avons plus les moyens de nous exprimer pour l'instant à l'extérieur qu'à domicile... en jouant le contre. Et je crois que l'OL est plus près de sa première défaite que d'une énième victoire...". Luyindula espère jouer et tempère intelligemment les propos de tout le monde: « nous devons essayer de ramener au moins un point ».



Gagner d'un côté, ne pas perdre de l'autre… cela pourrait bien être les volontés des uns et des autres. « Les joueurs ont mérité ces vacances… il faut, avant, faire un ultime effort pour nous et tous nos supporters… ». Paul Le Guen ne veut pas se reposer un peu sur une mauvaise note! A guichets fermés, Gerland, moins les supporters phocéens, est prêt à pousser pour faciliter les desseins de son coach et de ses protégés. Ensuite... bonnes vacances Messieurs... vous les avez effectivement bien méritées... pour ce que vous avez déjà fait... et parce que l'on attend encore beaucoup de vous d'ici la fin de saison...



R.B

Sur le même thème