masculins / OL 3 RCLens 0

Une bonne chose de faite...

Publié le 11 avril 2011 à 09:57 par R.B

L’OL a enfin profité de la situation… pour remonter sur le podium, tout en se rapprochant du LOSC et de l’OM… Une bonne opération…

 Après avoir manqué le coche contre Rennes et Nice, l’OL n’a pas failli cette fois ci. Le premier objectif est donc atteint : remonter sur le podium, avoir son destin entre les mains pour un ticket direct à la prochaine Ligue des Champions… et, envisager, pourquoi pas, de nouveau le titre. L’OL a su repartir après « deux échecs » qui avaient engendré logiquement de la déception et des interrogations. Peut-on dire pour autant que cette équipe lyonnaise a été meilleure contre Lens que face à Rennes et Nice ? Pas au regard  de sa première période qui a généré de l’ennui, mais qui aurait préparé aux yeux de Claude Puel la supériorité de la seconde mi-temps. Soit ! De toutes les façons, l’essentiel était ailleurs. Gagner, ne pas prendre de but sur phases arrêtées ou encore en fin de rencontre. Mission accomplie, même si le score aurait pu être plus lourd et même si on se demande comment ce match aurait tourné si Lens n’avait pas marqué contre son camp.

Savourons donc ces trois points, ce podium et ce rapproché par rapport aux deux premiers. Apprécions le mental du groupe qui a su répondre présent après une semaine très délicate. Apprécions le fait que l’OL soit désormais, avec le LOSC, la meilleure attaque du championnat, qu’elle soit invaincue depuis 9 rencontres, qu’elle soit encore l’équipe de L1 qui frappe le plus vers les cages adverses (465 tirs)… Ce match a montré une fois encore que Lisandro est un guerrier qui ne lâche pas ; un guerrier au grand cœur, témoin son geste sur le penalty. Il a montré le potentiel de Lovren, infranchissable muraille. Il a montré un Gourcuff à l’aise sur les corners…

 Ce match a aussi généré des questions. La question essentielle ? Pourquoi remettre par exemple Toulalan en défense centrale à 9 journées de la fin. Est-ce définitif ou passager ? Cris a-t-il perdu de la crédibilité en sachant qu’il a besoin d’enchainer pour être à son meilleur niveau? Difficile de répondre à cette question… qui prouve qu’il n’y a pas de certitudes ou que chaque match peut avoir sa vérité. On verra dimanche au Parc face à un membre du Top 5, avec le retour de suspension de Diakhaté, sans oublier la présence de Cris. Ce match a montré que Gomis, absent dimanche, a désormais une place importante dans le collectif olympien. L’OL a montré du déchet et des approximations pas rédhibitoires face à Lens, mais certainement plus inquiétantes face à des formations mieux équipées.

Le match dimanche au Parc s’annonce passionnant entre des Parisiens qui voudront se repositionner pour la troisième place et des Lyonnais qui chercheront à la conserver. Ce championnat est décidemment toujours aussi ouvert

Sur le même thème