masculins

Une charnière impériale

Publié le 16 septembre 2012 à 18:52 par RB

Dejan Lovren et Milan Bisevac étaient associés pour la première fois sous le maillot lyonnais… Ils ont été quasiment parfaits avec en prime un but pour le Croate qui a ouvert le score… Plus que prometteur…

L’association en défense centrale Bisevac/Lovren constituait la 10ème charnière de départ différente depuis que Rémi Garde est entraineur de l’OL. Dejan n’avait plus joué un match officiel depuis la finale de la Coupe de France qu’il avait quitté en première période avec une grave blessure au pied. Cinq mois plus tard, il faisait son retour.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’entente a très bien fonctionnée entre les deux nouveaux partenaires. Ils ont constitué, bien aidé par le reste de l’équipe, un tandem quasi infranchissable. Il y eut juste une action en première période où un attaquant corse est passé vraiment par l’axe du terrain.

Les chiffres sont éloquents. 22 interceptions pour Lovren et 14 pour Bisevac. Les deux hommes qui n’ont pas hésité la largeur du terrain se sont passés 29 fois le ballon sans le perdre. 43 passes à destination pour le Croate et 46 pour le Serbe. Dejan a joué 10 ballons de la tête dont deux tirs avec un but. Bisevac en a joué trois.

0 faute sanctionnée par l’arbitre pour les deux hommes. Au débit de Dejan ? Ce coup de tête sur son partenaire Dabo (17ème)… On peut considérer que Dejan a eu cinq déchets (ballons/duels) dont un duel en seconde période dans la surface de réparation qui a amené le danger et Bisevac 2.

Milan occupait le flanc droit de l’axe et Dejan, le gauche. Une fois en première fois, on a vu les deux hommes permutaient sur une action défensive.

Le Serbe et le Croate ont donc répondu présents sans prendre de risques en étant vigilants et en essayant d’être précis dans leurs relances. On a noté essentiellement des passes à terre dans les relances. Milan a aussi franchi trois ou quatre fois la ligne médiane balle au pied.

Enfin, Dejan a inscrit son troisième but sous le maillot lyonnais. Trois buts de la tête : à Benfica (LDC), le FCSM et l’ACA en L