Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / OL – Girondins de Bordeaux

Une cruelle désillusion

Publié le 30 septembre 2012 à 22:54 par RB

Les Lyonnais n’ont pas su convertir leur large domination face à des Bordelais chanceux mais victorieux à la surprise générale…

A Lyon, stade de Gerland, 33 000 spectateurs environ ; mi-temps (0 à 0) ; arbitre, M. Duhamel

OL : Vercoutre – Réveillère, Bisevac, Lovren, Dabo (puis Monzon 83ème) – Gonalons, Malbranque – Lacazette, Grenier (puis Benzia 70ème), Lisandro (cap) – Gomis (puis Briand 75ème). Entr : Garde.

Girondins de Bordeaux : Carrasso – Mariano, Henrique, Planus, Marange, Trémoulinas – Obraniak, L. Sané, Plasil (cap) (puisJussié 90ème) – Gouffran (puis Saivet 77ème), Diabaté. Entr : Gillot.

Buts : pour les Girondins, Lovren (CSC 65ème), Diabaté (82ème).

Avertissements : pour l’OL, Dabo (14ème) ; pour les Girondins, Henrique (55ème), Diabaté (80ème)

L’OM défait, l’OL pouvait revenir à un point du leader phocéen et maintenir le PSG à deux points. Quant aux Girondins, au-delà du fait de rester invaincus, ils pouvaient lorgner vers la quatrième place en cas de succès. 4-3-3 au départ pour l’OL et une défense à trois centraux chez les Marines… rien de bien surprenant en notant que Rémi Garde avait fait deux changements par rapport à la rencontre face au LOSC (Lacazette à la place de Briand et Grenier à celle de Mvuemba).

Dominer sans marquer et sans avoir de nombreuses occasions de but, soit le résumé de la première période où les Lyonnais ont essayé face à une formation bien en place qui a perdu très rapidement le ballon quand elle l’avait. Les Girondins, peu inquiétés sans être inquiétants, ont subi sans rien créer avec une seule frappe non cadrée.

Les partenaires de Lisandro avaient pourtant bien débuté avec Grenier à la conclusion d’un remarquable jeu à trois mais dont la frappe s’envolait dans les tribunes. Lisandro tutoyait le ras du poteau de Carraso (26ème) avant que Grenier sur une superbe action côté droit de Lacazette (29ème) ne sollicite un bondissant Carrasso qui détournait en corner la frappe du jeune olympien… la plus grosse occasion de but de cette première période. L’OL a maitrisé des débats globalement hachés mais sans vraiment perturber les Marines Il manquait des ingrédients pour faire la différence…

Lisandro reprend la seconde période en étant à deux doigts de donner l’avantage aux siens (46ème) ! Vercoutre sort un arrêt plein de justesse sur la frappe de Gouffran avant de dégager du poing le corner qui suit. Le gardien lyonnais est d’ailleurs sonné dans l’action. Gomis a une occasion qu’il ne bonifie pas (53ème). Diabaté reprend un centre de Plasil de la tête sur un Vercoutre bien en place sur sa ligne. Quelques minutes plus tard, une belle action olympienne se termine par une tentative de Grenier sortie par Carrasso.  Les Girondins subissent, sont à l’asphyxie. Mais en contre une frappe de Trémoulinas déviée par Lovren crucifie Vercoutre ! Dans la foulée Grenier bute sur Carrasso, une nouvelle fois impeccable. Avant qu’un but soit refusé aux Olympiens de façon vraiment peu évidente. Les Lyonnais poussent ; Benzia remplace Grenier (70ème).

L’OL domine sans partage. Benzia a une occasion. Les Girondins souffrent… et doublent cependant  la mise après un centre de Trémoulinas repris par Diabaté (83ème). Cela s’appelle la chance… le réalisme… pour une cruelle déception à l’image de cette énième occasion non convertie cette fois par Briand (86ème).  Fin de série pour l’OL et 17ème match sans défaite pour le FCGB

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.

Sur le même thème