masculins / Rétrospective

Une extraordinaire aventure qui s’achève…

Publié le 30 décembre 2010 à 08:00

La semaine en Argentine se termine, nous sautons dans l’avion, traversons l’Atlantique et regagnons Lyon, sept mois après l’avoir quittée.

Sept mois de voyage, sept mois de tourbillon, sept mois de nomadisme à travers le monde, un feu d’artifice qui s’interrompt brutalement aux portes de Saint-Exupéry... Place aux souvenirs.

Deuxième étape du voyage, le Burkina Faso. Nous posons nos affaires dans le centre d’hébergement pour enfants des rues de Kamzaka, dans la banlieue de Ouagadougou. Les éducateurs, qui sont devenus des amis, et les enfants du centre, nous ont offert un accueil inoubliable durant toute la semaine. Ce fut l’un des départs les plus durs du voyage…

Turquie, Istambul, mon pote Cyrille nous accueille la semaine du fameux Galatasaray-Fenerbahçe, l’affiche la plus chaude de la superleague ; c’est aussi l’un des derbys les plus explosifs du monde. Nous vivons l’avant match aux abords du stade Ali Sami Yen, en compagnie des fans de Galatasaray, puis nous traversons le Bosphore pour suivre la partie avec les supporters de Fenerbahçe. Résultat, 1-0 pour les visiteurs, nous avons bien choisi notre camp. La fête dans les bars de la rive asiatique d’Istanbul est ahurissante…

Retour en Afrique : après une semaine Marocaine, nous débarquons à l’aéroport d’Alger, nous sommes accueillis par Jamel, le président de l’équipe féminine d’Alger Centre. Une semaine en immersion avec le groupe, objectif en vue : la finale de la coupe d’Algérie. Malgré la défaite, nous vivons l’un des moments les plus forts du voyage.


Quant Juni est venu nous chercher à l’aéroport de Doha, nous avons tout de suite compris la chance que l’on avait. Dans son contexte qatari, l’ancien artilleur lyonnais nous a reçu les bras grands ouverts. Nous avons passé deux jours avec lui, nous avons pu parler de tout et de n’importe quoi, comprendre son quotidien et son intimité. Notre visite s’est malheureusement achevée par un match douloureux… marqué par le triplé d’Olic.

L’Inde, New Delhi puis Calcutta; nous consacrons notre séjour à l’association Tomorrow’s Foundation, dont l’action est essentiellement tournée vers l’éducation. Au-delà de la très sympathique équipe qui nous a accueillis, nous nous sommes sentis en Inde plus dépaysés que jamais…
Notre conquête vers l’est prend fin au Japon : une visite très officielle, celle du club partenaire de l’OL, les Yokohama Marinos. Conférence de presse, tour d’honneur dans le stade, mais aussi tractage et participation à un match de foot amateur, au sein d’un groupe de femmes dont la moyenne d’âge était de 45 ans… Cette semaine a été insolite, de A à Z !



Le mois d’août a été très riche, entre le Brésil et l’Argentine. Difficile de retenir un moment en particulier ; nous avons visité trois associations aussi marquantes les unes que les autres, et pourtant très différentes (Lar Sem Fronteiras, Terr’Activa, Gol de Letra).
Nous avons rencontré quelques grands personnages, qui nous ont tous reçus comme des princes (Claudio Caçapa, Marcelo et Raï au Brésil, Juan Simon en Argentine)… Bref, nous nous sommes régalés, comme durant tout cette extraordinaire aventure.

Sur le même thème