feminines / OL féminin - Potsdam

Une finale avant l'heure

Publié le 15 avril 2012 à 10:25 par OT

L'OL féminin accueille les Allemandes de Potsdam ce dimanche (18h00) au Stade de Gerland, en demi-finale aller de la Ligue des Champions.

OL féminin - Turbine Potsdam, c'est le choc entre les deux meilleures équipes européennes de ces dernières années, le remake des deux dernières finales de la compétition. La première, en 2010, avait été remportée par les Allemandes aux tirs au but. La saison dernière, les Lyonnaises avaient pris leur revanche en s'imposant 2-0 grâce à des buts de Wendie Renard et Lara Dickenmann, devenant ainsi les premières Françaises à remporter une Coupe d'Europe de football. Les deux géants du football féminin se retrouvent donc au Stade de Gerland, pour la première manche d'une belle qui promet.



Les Lyonnaises, sûres de leur force, partiront légèrement favorites de cette double confrontation, malgré un match retour à jouer en Allemagne. "On est capable de marquer là-bas, annonce Patrice Lair. Même si on fait match nul à domicile, on ira gagner là-bas. On a des atouts : la vitesse, la motivation. Je suis persuadé qu'on va se qualifier." L'entraîneur de Potsdam Bernd Schröder laisse volontiers la pression à son adversaire : "L'Olympique Lyonnais possède un effectif stable. Il y a plus de continuité dans le travail que chez nous, leurs joueuses sont ensemble depuis longtemps. Pour ces raisons, je pense que l'OL part favori."

Potsdam a en effet connu quelques bouleversements à l'intersaison. Les cadres Bajramaj et Mittag ont quitté le club et 5 nouvelles joueuses sont venues garnir le 11 de départ : les Américaines Naeher et Singer dans le secteur défensif, l'Allemande Hanebeck et la Suédoise Göransson au milieu, et l'Equato-guinéenne Anonma en attaque. Cela n'empêche pas le Turbine de dominer la Frauen Bundesliga, le championnat le plus relevé d'Europe.

Pour entrouvrir les portes du Stade Olympique de Munich, où se déroulera la finale le 17 mai prochain, les Lyonnaises seraient donc bien inspirées de prendre l'avantage dès ce match aller. Elles compteront pour cela sur leur force de frappe offensive, avec déjà 32 buts inscrits en 6 matches, et des joueuses capables de marquer à n'importe quel moment : Schelin, Le Sommer, Dickenmann, Thomis, Abily...

Sur le même thème