masculins / Nancy - OL J-1

Une intéressante étape lorraine

Publié le 13 janvier 2006 à 17:00 par R.B

Les images du combat contre Marseille n’ont pas eu le temps de sécher en espérant que les corps les plus meurtris auront, eux, récupéré qu’il faut déjà remettre la tenue du championnat. 72 heures après l’OM, l’OL se déplace en effet à Nancy.

En parlant de bobos, la cheville droite de Juninho n’a pas supporté la caresse de l’Albanais Cana. Du coup pas de Lorraine pour le Brésilien. Quant à Malouda, il n’a pas eu besoin d’adversaire pour déclarer forfait alors qu’il aurait dû jouer. La gastro a malheureusement frappé le Guyanais. Bien évidemment Réveillère, Abidal et Diatta ne seront pas dans le groupe. A Gérard Houllier de décider maintenant qui remplacera Juninho. Du poste pour poste ou une autre formule ? A voir samedi pour ce 4ème match en 11 jours.

Nancy ? Une destination oubliée depuis la saison 99-2000 en raison du passage prolongé des Lorrains en L2. De retour au plus haut niveau français, le club du président Jacques Rousselot semble bien parti pour se maintenir. Et pourtant au départ, tout était très mal engagé avec 4 défaites en 4 rencontres, sans parler d’un collectif manquant d’expérience : 18 des 24 joueurs utilisés par Pablo Correa n’avaient jamais connu la L1 ! Qu’importe. Au fil des journées, les partenaires de Bracigliano ont montré leurs qualités collectives dont une solidarité sans faille quand il a fallu pallier l’absence d’attaquants. Le milieu de terrain Zerka jouant alors les dépanneurs de luxe avec 5 buts. Cet ASSNL a aussi la particularité de s’être inclinée à domicile face à Strasbourg pour la seule victoire en 21 journées des Alsaciens. Cette rencontre aura certainement des allures de fête pour ce promu qui n’avait capitulé que dans les arrêts de jeu à Gerland. Eliminé de la Coupe de France ; toujours qualifié en Coupe de la Ligue (Ajaccio en ¼ de finale), il a l’occasion de réaliser un exploit qu’avait signé, par exemple, Caen la saison dernière sur sa pelouse défoncée. Diakhaté est parti à la CAN ; les attaquants Kim, Kroupi et Curbelo étant toujours à l’infirmerie.

Aux quatre coins de la France, l’OL voyage sans casse depuis belle lurette. En regardant les 3 premiers matchs de l’année des partenaires de Claudio Cacapa, il en ressort quasi exclusivement du positif : 3 succès déjà ; des buts ; de l’envie ; de la force physique et mentale ; de la qualité dans le jeu ; de l’application ; de la patience ; de la concentration… et cette avance au championnat qui est passé de 12 points à 14 en 180 minutes ! Les bémols concernant les bobos enregistrés chez certains joueurs et cette première période poussive face à un très bon OM. Nancy sera le 4ème match en 11 jours ce qui n’est pas une sinécure même pour des organismes hyper préparés. Un dernier coup de collier avant de retrouver Auxerre 8 jours plus tard. Cela ne signifiera pas pour autant que les Olympiens vont pouvoir souffler car ils en profiteront pour charger les doses à l’entraînement en doublant par exemple les séances mardi et mercredi.

17 joueurs feront le déplacement pour gagner. C’est le leitmotiv du groupe. « Il y a en permanence chez les joueurs cette envie de faire toujours mieux ; le signe des grands compétiteurs. Mon équipe a progressé… Ce match sera un nouveau test avant d’affronter Auxerre, Bordeaux, Monaco et Lens ». Gérard Houllier se protège toujours du froid mais son équipe semble à l’abri d’un quelconque refroidissement. « Pas question de se laisser endormir par les louanges et cette avance de 14 points. Nous n’en parlons jamais entre nous ». Une manière comme une autre de construire ce 5ème titre de champion de France qui passe samedi par une étape en Lorraine.
Sur le même thème