masculins / Tola Vologe

Une matinée à Tola Vologe

Publié le 21 mars 2013 à 13:59 par R.B

Une séance à base de jeu toujours sans les internationaux… Un retour sur le match des U17 à Sochaux… un spectateur attentif…

Lovren, Bisevac, Gomis, Gonalons, Umtiti ou encore Pléa, Martial… sont en sélections. Anthony Réveillère a travaillé physiquement avec un des préparateurs physiques alors que Clément Grenier à légèrement couru aux côtés du kiné Abdel Redissi.

21 autres joueurs (4 gardiens) dont de nombreux pensionnaires du groupe CFA ont participé à la séance collective.  Toro en guise d’échauffement puis une grosse heure de jeu à 5 contre 5 en quatre équipes sur deux terrains réduits avec 3 touches de balle au maximum. Il y eut du rythme, de l’engagement et quelques jolis buts à l’image de ceux inscrits notamment par Zeffane ou Malbranque. Sans oublier les arrêts des 4 gardiens sollicités constamment dans ce genre d’exercice.

A 12h retour au calme avec une séance d’étirements en salle.

Croisé à Tola Vologe, Armand Garrido est revenu sur le match disputé mercredi après-midi par son équipe des U17. « On aurait dû gagner et au final on est contents de repartir avec ce nul 3 à 3 après avoir été menés deux fois au score. Après, on pensait avoir fait le plus dur en menant 2 à 1…  On a pris deux buts sur des erreurs… Le terrain était un véritable bourbier. On reste en tête en sachant que  Sochaux a deux matchs de retard et peut nous dépasser en cas de victoires. Mais dans ce championnat, tout est possible…C’est pour cela qu’il était important de ne pas perdre… ».

Accoudé à la rambarde, Florian Maurice a suivi une partie de l’entrainement. Il avait des fourmis dans les jambes lui qui avance dans la rééducation de son genou opéré le 4 février en faisant notamment du vélo. « Cela donne envie de jouer… l’envie, mais de là à en avoir les moyens… ».

Vendredi, une nouvelle séance est programmée à 10h 30. Rémi Garde, comme tous les entraineurs de L1 et L2, a été convié à une rencontre à Clairefontaine par la DTN. Il se rendra peut-être ensuite au Stade de France où la France affrontera la Georgie avec ou sans Gonalons et Gomis.