masculins / stage tignes

Une matinée bien chargée

Publié le 05 juillet 2010 à 12:41 par R.B

Une grosse matinée pour le groupe dans la station savoyarde… Une matinée qui a débuté à 7h…

Les nuages sont accrochés paresseusement aux montagnes. Vont-ils disparaitre sous forme de pluie ou de soleil ? Réveil musculaire en courant autour du lac. Après un échauffement pour faire monter le palpitant, il faut boucler deux tours du lac sans la grande montée, soit 4 200m en 20 minutes pour l’ensemble de la troupe à quelques exceptions près. Objectif atteint avant le petit déjeuner. Pendant que la quasi-totalité du groupe a couru, les gardiens avec Jo Bats se sont réveillés à vélo. Lisandro Lopez ayant lui aussi enfourché une machine. L’argentin soigne un talon douloureux. Quant à Belfodil, il a écourté la course en raison d’une douleur au tendon rotulien.

Avant de reprendre les efforts, les Lyonnais ont posé pour une photo à la demande de la station avec un Ederson rasé de frais. L’occasion de fêter l’anniversaire de Dejan Lovren, et aussi l’occasion de rappeler pour Claude Puel que le système des amendes avait démarré. Et oui, il y a toujours des retardataires. Deux ateliers à partir de 10h. 1h sur un terrain de football synthétique près du lac avec un cinq contre cinq de cinq minutes puis dans la foulée cinq minutes d’exercices divers. 1h en salle de musculation avec un circuit faisant travailler tous les muscles. Lopez, Gassama, Kâllström, Cissokho  se sont contentés de la salle.

Pendant les séquences foot, il y eu de beaux gestes, de belles empoignades. Les règles étaient strictes : un contrôle, une passe ; tir en dehors d’une ligne… Ce fut l’occasion pour l’entraineur Claude Puel de « mettre le feu » par son envie de gagner et son intransigeance du règlement surtout lorsqu’il n’allait pas en sa faveur ! Nicolas Seguin a du écourter le jeu en raison d'un coup sur la cheville.

A 12h, tout ce beau monde pouvait remonter en direction de l’hôtel. Prochain rendez-vous à 17H pour retrouver le terrain Eric Cantona. Notons que quatre  lyonnais ont subi dimanche un  contrôle antidopage  inopiné.