masculins / Nantes - OL J-1

Une ouverture un peu particulière

Publié le 03 août 2006 à 16:00 par R.B

A moins de 200kms du Stade de la Beaujoire, les Lyonnais s’étaient imposés la saison dernière, face au Mans, pour l’ouverture de la saison de L1. Privé de la majorité de ces mondialistes, l’OL débute donc à Nantes sa route vers le 6ème titre… sans toutes ses forces.

La pancarte dans le dos est de plus en plus grosse… les Olympiens sont de nouveau les grands favoris du championnat de France avec cette fois ci plus de 50% des suffrages des entraîneurs et joueurs de la L1 contre 39% à la même époque en 2005 ! Cette compétition est-elle pliée pour autant avant de commencer ? Non, évidemment. D’autant que le mois d’août pourrait valoir quelques coups de chauds aux partenaires de Claudio Cacapa. 3 déplacements en 4 matchs et les mondialistes français, brésiliens et portugais en manque de préparation, absents à Nantes, voire pour certains avec des états d’âme. Partis au sprint les 2 dernières saisons au point d’écoeurer rapidement la concurrence notamment en 2005-2006, le quintuple champion de France pourra-t-il répéter le même scénario ?

Toutes ces interrogations ne seront pas levées en quelques minutes de jeu. A l’évidence, chaque adversaire voudra se payer le scalp du mammouth français. Les Canaris, les premiers. « Ce n’est jamais le bon moment pour affronter les Lyonnais, mais il vaut mieux les prendre maintenant qu’un peu plus tard… ». Du capitaine Guillon à Signorino ou Cubilier une des recrues de l’été, les Nantais sont tous d’accord. Sans Juninho, Wiltord, Tiago, Malouda, Abidal, Coupet… le collectif du quintuple champion de France a toujours une très belle allure, mais il semble moins invincible. Le FCNA ? Il va débuter ce championnat sans « Son » Landreau parti au PSG après 335 rencontres dans la cage ; Toulalan sera lui dans le camp adverse ; Da Rocha à l’infirmerie… Après 2 saisons catastrophiques, ce club au passé brillant a retrouvé de l’ambition. Son recrutement (Wilhelmsson, Saïdou, Boukhari, Stojkovic, Cubilier) le montre.

[IMG40135#R]L’OL voulait obtenir le report de son match en raison de l’absence de ses nombreux mondialistes. Débouté par les instances autorisées, il faudra jouer comme cela a été le cas lors du Trophée des Champions remporté aux tirs au but contre le PSG. Les recrues ont montré leurs qualités et le groupe présent son mental gagnant, son humilité. Le 11 de départ sera-t-il exactement le même que dimanche dernier ? « Il n’en sera pas loin ». Gérard Houllier l’a affirmé mercredi soir en direct de Châteauroux. Reste à trouver la ou les éventuelles modifications comme par exemple la titularisation d’Anthony Réveillère avec ou sans François Clerc devant lui dans le couloir droit.

Balloté comme jamais la saison dernière, à deux doigts de rompre, l’OL avait résisté avant de s’imposer. La tête victorieuse de Fred rehaussant la performance époustouflante de Grégory Coupet auteur de sauvetages majuscules. L’OL reste sur 2 succès lors des 2 précédentes premières journées. Si le dicton s’appliquait et quel que soit la manière, tout le monde prendrait sans rechigner ces 3 premiers points.