masculins / OL - Strasbourg J-1

Une première à Gerland... pour 3 points

Publié le 06 août 2005 à 19:17 par R.B

[IMG6396R]Une première, c'est toujours particulier. Du moins le pense-t-on. Une première collective, mais aussi pour les recrues Carew, Monsoreau, Pedretti ; sans oublier les entraîneurs nordistes Houllier et Bergues. Une première pour un premier succès à domicile, avant le déplacement à Marseille... et pour confirmer les 3 points pris au Mans... Vivement dimanche...

Une première, c'est toujours particulier. Du moins le pense-t-on. Une première collective, mais aussi pour les recrues Carew, Monsoreau, Pedretti ; sans oublier les entraîneurs nordistes Houllier et Bergues. En débutant systématiquement à l'extérieur depuis l'année de son premier titre de champion de France, le groupe olympien a donc terminé la saison précédente sur sa pelouse par une fête ; cette fête traditionnelle dont personne ne se lasse. C'était le 28 mai dernier. Les vacances… la préparation à Tignes… la Peace Cup en Corée du Sud… le Trophée des Champions, remporté à Auxerre… le match d'ouverture du championnat gagné sur la pelouse du Mans. Sans oublier les 3 arrivées, le cas Mickaël Essien et peut-être d'autres nouveautés. L'intersaison a filé aussi vite que ses propres vacances. Et franchement, cela ne nous dérange pas.



Championnat… mot magique. Au Mans, les quadruples champions de France ont ouvert le nouvel exercice, en peinant, par un succès. 3 points, soit 3 fois rien par rapport au total final possible, mais 3 points tellement importants pour montrer aux autres prétendants à la couronne territoriale que le tenant est déjà bien présent. Strasbourg vient en suivant. Des certitudes… de la méfiance… de l'envie… pour confirmer le voyage dans la Sarthe ? Ce sont à coup sûr les ingrédients proposés par les Gones pour se défaire des Alsaciens. Fatalement, notre mémoire partisane nous renverra au 30 octobre 2004 et à cette 38ème minute où le genou de Cacapa plia sous les crampons agressifs de Sid Keita. Comment oublier ces minutes de souffrance ? Le Brésilien au grand cœur a montré une fois de plus son immense courage pour revenir ensuite au milieu des siens en balayant rapidement tout esprit de vengeance.



Première à Gerland pour le grand Carew dont l'immense carcasse agile pourrait bien faire un tabac pour peu qu'elle continue de claquer des buts, de bousculer ses adversaires et de servir le collectif. Première pour les anciens sochaliens Pedretti et Monsoreau au registre différent dans un contexte de concurrence annoncée. Première sur le banc pour Houllier et Bergues, successeurs des inoubliables Le Guen – Colleu. Les 2 Nordistes savent quels sont les enjeux de leur venue à l'OL : faire encore mieux que l'existant ! Premier match de la saison sans encaisser de but. 6 rencontres amicales et 2 officielles sans que cela se soit produit. Première apparition de la saison, peut-être, pour Juninho, à peine rentré de vacances. Nous avons hâte de retrouver le magicien de Recife ; son pied droit, son sens du jeu, son regard… nous manquent.



Une première pour un premier succès à domicile, avant le déplacement à Marseille... cela a été le cas 3 fois lors des 4 dernières saisons (Sedan, 2 fois et Monaco) ; Sochaux venant chercher le nul l'été dernier. Dans quel état d'esprit seront les visiteurs ? Apparemment ils veulent jouer leur jeu sans aucune crainte. Mais privés de l'incontournable Pagis, la question sera de savoir si les derniers vainqueurs de la Coupe de la Ligue ne se contenteront pas d'évoluer en contre avec un seul attaquant ! Ce qui promettrait un scénario connu au stade de Gerland entre locaux et adversaires : j'attaque et je défends… j'avance et j'attends… Comme toujours, il faudra marquer pour changer les idées de départ des Strasbourgeois en faisant preuve de patience si nécessaire. La patience ? Cela tombe bien, c'est le discours quasi permanent de Gérard Houllier. Patience dans le tempo, la construction des initiatives pour faire au final la différence, même si avec les cannes des Govou, Malouda et Carew… la ligne droite peut servir aussi de raccourci pour illuminer le tableau d'affichage. Le premier but au Mans étant par exemple la résultante d'une relance rapide de Coupet et d'une passe profonde de Réveillère à destination de Wiltord.



« Dans un match, il y a le résultat et la performance. Contre Strasbourg et pour une première de la saison à Gerland, la priorité… ce sont d'abord les 3 points en espérant que nous ferons plaisir aussi à nos supporters ». Souhaitons que les propos du nouvel entraîneur olympien soient entendus.



R.B