masculins / Milan AC 3 - OL 1

Une presse unanimement triste

Publié le 05 avril 2006 à 11:00 par BV

Petit tour dans la presse au lendemain de la cruelle défaite des Olympiens contre les Milanais.

« Que c’est dur ! ». C’est par cette constatation que L’Equipe barre sa Une. Avant de renchérir dans son éditorial : «que la leçon est dure ! ». L’article se termine par une remarque empreinte de déception et de résignation : « le 5e titre national d’affilée est déjà acquis et il ne consolera pas d’avoir encore manqué le coche européen ». Soulignant la bonne performance de Mahamadou Diarra, crédité d’une note de 7,5 comme Sylvain Wiltord, le quotidien sportif titre « Diarra y a cru » avant de mettre en exergue la performance de « Juninho (qui) a répondu présent ». Très attendu par tous les supporters olympiens, le Brésilien s’est montré « hautement fidèle à ses promesses ». Mention toute particulière pour l’homme de la soirée : « Inzaghi est ressuscité ».
Vincent Duluc note l’immense déception qui anime le camp lyonnais : « un rêve s’écroule » mais « l’OL méritait beaucoup mieux ». Dominateurs durant l’ensemble de la rencontre mais éliminés, dans les dernières minutes les Gones quittent l’épreuve terriblement déçus. L’Equipe s’attriste de cette « cruelle et géante Europe » qui leur « a donné une cruelle leçon » : « Lyon a payé cash deux funestes erreurs défensives ».
Dans la bouche des deux entraîneurs, la même analyse. Gérard Houllier regrette d’avoir laissé échapper la qualification « à deux minutes près ». De son côté, Carlo Ancelotti attribue la qualification de son équipe à son expérience et à son caractère : « nous avons été bons et chanceux » concède le coach milanais.

Même son de cloche pour L’Equipe.fr qui voit dans l’expérience des Milanais la clé de la qualification : « C’est un métier » titre le site internet avant de faire écho à l’immense sentiment de tristesse qui anime l’ensemble des supporters olympiens : « Lyon : la douleur, encore ». Cédric Rouquette regrette « deux pertes de balle punissables à ce niveau » et les trop longues « cinq dernières minutes, les pires de la saison de l'OL, les pires de la carrière de beaucoup de joueurs sur la pelouse ».

Le Progrès met à la Une « l’immense déception de Coupet, Diarra, Caçapa, Cris et de tous les Lyonnais » en titrant : « Milan de malheur pour l’OL ». « Du rêve au cauchemar », les Gones y ont cru jusqu’à la 88e minute de jeu. C’est « terriblement cruel ». Le quotidien régional regrette la « fin si cruelle » de Rhodaniens « exemplaires d’abnégation, de lucidité et de technique » et conclut « ici c’est la Scala du foot, où le récital de l’OL s’est brisé dans une fin de scénario tragique ».

« Quelle tristesse » constate pour sa part Aujourd’hui en France avant de regretter « une sortie cruelle » qui fait apparaître « Lyon déshabillé de son grand rêve continental et confronté à la nécessité de réaliser le doublé Coupe-Championnat pour pimenter sa fin de saison ».

« Milan sur le fil » titre UEFA.com. Le « site du football européen souligne « la belle épreuve de force » à laquelle se sont adonnés les deux équipes avant de noter que « les portes de l’histoires se referment temporairement pour les hommes de Gérard Houllier »
Sur le même thème