masculins / Rennes - OL

Une série à prolonger… ou à stopper

Publié le 02 février 2014 à 13:15 par R.B

Selon que vous soyez lyonnais ou bretons, les souhaits sont opposés avant ce rendez-vous au stade de la Route de Lorient…

 3 succès de rang en championnat sans encaisser de but. 7 matches sans défaite en championnat (4 succès et 3 nuls). 12 rencontres sans revers toutes compétitions confondues. Voilà les chiffres de la bonne santé actuelle de l’OL. Du côté du Stade Rennais, ce n’est pas la même musique ! 3 matches nuls de rang en championnat qui ont succédé  à trois défaites. Il faut remonter à la 16ème journée, le 4 décembre 2013, contre l’ASSE pour trouver tracer d’une victoire en championnat (3 à 1). Le club breton est 16ème avec 24 points. Il regarde forcément derrière lui à chaque faux et ne compte que 6 points d’avance sur le premier relégable (VAFC). L’OL est bien engagé dans sa remontée vers les places européennes. Le Stade Rennais a d’autres préoccupations.

Pour tenter de faire mieux dans la seconde partie du championnat, l’entraineur Philippe Montanier a souhaité apporter des modifications à son effectif. Toivonen, Grosicki et Ntep sont notamment arrivés ; un groupe privé pour quelques semaines de Kana-Biyik, blessé à la cuisse. Cette équipe va-t-elle retrouver des couleurs ? Elle a quand même quelques arguments au-delà de ses recrues. Il y a Alessandrini qui devrait être de mieux en mieux. Il y a Kadir, Oliveira, Costil… Makoun.

 L’OL enchaîne et s’apprête à disputer 9 rencontres dont 4 de coupes en 28 jours ! Un programme indigeste ? Compliqué certainement mais tellement alléchant. Et puis les joueurs le disent et le répètent : ils préfèrent jouer en enchainant. Tout commence par ce voyage à Rennes après le carton plein en janvier (6 succès en 6 rencontres). L’OL a trouvé un sacré rythme de croisière en se basant sur un jeu plaisant et efficace. L’OL gagne en marquant des buts et en en prenant de moins en moins. « Les remplaçants » montrent qu’ils sont dans la même dynamique que les titulaires. Dimanche sur la pelouse du stade de la Route de Lorient, Rémi Garde devra remplacer « Yo » Gourcuff (fatigue musculaire). Il ne touchera pas pour autant à son milieu en losange. Clément Grenier montera d’un cran et Mvuemba ou Malbranque jouera aux côtés de Fofana.

Le Stade Rennais pour confirmer ses ambitions. L’OL joue juste après le LOSC (déplacement à Nice) et juste avant l’OM (réception TFC). S’occuper de soi, bien sûr, tout en se situant par rapport à ses concurrents d’ambitions identiques. Cet OL est désormais comparé par certains à un épouvantail… dont Philippe Montanier l’entraineur du club breton qui n’entend pas cependant être une nouvelle victime de ce dernier. Une série à prolonger… ou à stopper…

Sur le même thème