Site officiel de
L'Olympique Lyonnais

masculins / Le Trophée des Champions

Une superbe réaction lyonnaise

Publié le 28 juillet 2012 à 23:17 par RB

Malmené en première période, mené deux fois dont une sur un penalty très sévère, l’OL a su revenir dans ce match en montrant du caractère en seconde période avant de s’imposer aux tirs au but…

A New-York, Red Bull Arena, 15. 000 spectateurs environ ; arbitre, M. Gonzalez (USA) ; MHSC 2 OL 2  (mi-temps : 1 à 1 et 4 tab 5)
MHSC : Jourdren – Congré, Yanga-Mbiwa (cap), Hilton, Bedimo -  Estrada, Saïhi, Cabella (Camara 64ème)  – Utaka, Herrera (Charbonnier 74ème), Mounier (Stambouli 80ème). Entr : Girard.
OL : Lloris – Dabo (Réveillère 80ème), B. Koné, Cris, Cissokho – Fofana, Gonalons (cap) – Briand, Gourcuff, Lacazette – Gomis (Benzia 66ème). Entr : Garde.

Buts : pour MHSC, Utaka (26ème), Herrera (56ème S/P) ; pour l’OL, Gomis (44ème), Briand  (76ème)
Tirs au but : pour MHSC, Charbonnier (arrêté), Camara, Bedimo (arrêté), Yanga-Mbiwa        ;  pour OL, Fofana (arrêté), Cissokho, B. Koné, Benzia, Briand,
Avertissements : pour l’OL, Lacazette (29ème) ; pour MHSC, Yanga-Mbiwa (60ème), Bedimo (79ème)
Expulsion : pour MHSC, Estrada (79ème)

Sans Lisandro, Källström, Lovren, Bastos, l’OL présentait une équipe de départ en 4-2-3-1 sans véritables surprises par rapport à ce que Rémi Garde avait testé lors des trois matchs amicaux. Dans les rangs du champion de France, Belhanda, suspendu, et Bocaly, blessé, place aux trois recrues (Congré, Mounier, Herrera) et à des joueurs qui étaient déjà « là » la saison dernière. Bien sûr, Olivier Giroud n’est plus montpelliérain…

Mis à part une ou deux percussions de Lacazette, quelques intentions de Gourcuff, une tentative lointaine de Fofana au ras du poteau de Jourdren, rien à signaler du côté de l’OL en première période jusqu’à la 44ème minute de jeu, si ce n’est des approximations en tous genres. La faute aux Olympiens… mais aussi aux Héraultais nettement mieux en place dans leur expression collective et leur envie individuelle à l’image de Bédimo. Un collectif déjà huilé logiquement récompensé par un but d’Utaka (26ème) qui a bénéficié de trois contres face à Dabo, Fofana, B. Koné. Et qui aurait pu doubler la mise par Mounier (30ème). Pas grand-chose de satisfaisant comme le dira Rémi Garde juste avant cette 44ème minute et le centre de Gourcuff pour la tête de Gomis qui égalise et marque son 53ème but avec l’OL. Quel réalisme !

Une frappe cadrée d’entrée de Cabella, un cafouillage dans la surface olympienne, la seconde période débute avec quelques frissons pour les supporters du septuple champion de France. Le MHSC maitrise et obtient un penalty très sévère pour une faute de main non intentionnelle de Gomis sur un coup franc d’Estrada (56ème). Herrera redonne l’avantage aux siens. L’OL réagit dans la foulée par une action Gourcuff/Fofana qui se termine au-dessus de la transversale de Jourdren. Comme la tentative de Gonalons après un dégagement hasardeux du gardien héraultais (61ème).

Benzia remplace Gomis. Estrada enveloppe un centre dangereux pour Lloris. Avant que Gourcuff n’inquiète Jourdren sur coup franc (67ème). Les débats sont plus équilibrés. Benzia cadre sa première frappe (70ème), enchaine des dribbles osés. L’OL pousse pour égaliser et montre un visage plus séduisant sans être récompensé par une tête de Briand (74ème). Mais 120 secondes plus tard, Briand conclut magnifiquement une récupération de Cris puis un centre de Lacazette pour la reprise de volée de l’ancien rennais. Une égalisation méritée.

Le MHSC termine à 10 avec l’expulsion d’Estrada pour une grosse faute sur Benzia. Lacazette (83ème) manque la balle du 3 à 2 sur un centre parfait de Briand. Immanquable… L’OL domine en ayant élevé son niveau de jeu. L’OL finit fort. Et Briand trouve le poteau (87ème). Benzia se bat sur tous les ballons. Mais Lloris fait l’arrêt du match devant Camara (90ème) avant de stopper une nouvelle tentative du Sénégalais.

Au final un match nul avec du spectacle, où chaque équipe a eu sa mi-temps, de  l’incertitude et une séance de tirs au but, la quatrième en 8 Trophées des Champions pour l’OL. Dans cette loterie, l’OL s’imposait avec deux arrêts de Lloris dont un magique sur la frappe de Charbonnier. 18ème trophée pour l’OL depuis sa remontée en L1 dont le 7ème Trophée des Champions.

CLAIREFONTAINE, partenaire officiel de l’Académie OL.

Photos

Montpellier - OL

10 photos

Sur le même thème