masculins / Odessa - OL

Une veille de match à Odessa

Publié le 19 février 2014 à 15:03 par R.B

Balade pour le groupe lyonnais et point presse du Chornomorets au stade en fin de matinée avec la présence de l'entraineur du club...

Grisaille sur Odessa en ce mercredi matin. Le vent est frisquet. Tout est calme dans cette ville du sud. Rien à voir avec les scènes de violence vues à la télévision dans la soirée ! Un véritable cauchemar… A 11H 30, la troupe lyonnaise quitte son hôtel, lieu du séjour également du chanteur Garou, en forme internationale, une véritable star en Ukraine  – il représente le mâle français (propos de la traductrice) où il vient plusieurs fois par an en concert. Le bus  conduit les Lyonnais au stade du Chornomorets, une enceinte inaugurée en 2011 mais qui n’a pas servi à l’Euro. Un parc tout autour avec sur un côté la vue sur la mer Noire. Des restes de neige, des  gens qui achètent des billets pour le match, des télés ukrainiennes, des jeunes en quête de photos… Une ½ heure dans le froid piquant. Une troupe plutôt emmitouflée à l’image de Jimmy Briand dont les seuls yeux dépassent du visage. Les Olympiens reviendront  à 18h pour l’entrainement ; le point presse avec Rémi Garde et Milan Bisevac ayant lieu avant.



 En assistant au point presse du Chornomorets, on est content de se mettre au chaud et de découvrir ce stade de l’intérieur. Gloire à l’histoire de club résumée en photos. Roman Grygorchuk a été un attaquant vedette du club par le passé. A 48 ans, il est un entraineur reconnu dans son pays. Il a fait remonté le club dès sa première saison en 2011. Il a aussi un côté malicieux qui inspire la méfiance. « C’est un événement historique pour le club. Nous avons bien travaillé pendant la trêve, mais la réponse est donnée sur le terrain. Les joueurs sont prêts à se battre. Ce genre de match, c’est quelque chose de nouveau pour eux. Ils n’ont jamais joué à ce niveau… ».

Pas question de ne pas connaitre « son OL ». « J’ai beaucoup de respect pour Rémi Garde. Je sais que les joueurs majeurs ne sont pas là et  je me doutais que Rémi Garde allait faire ce choix de privilégier le championnat pour retrouver la Ligue des Champions. Pour nous, cela va être compliqué  car ce  ne sont pas des réservistes qui sont venus. Et je me dis que l’entraineur lyonnais peut choisir un schéma de jeu différent. J’ai vu qu’il avait déjà joué avec trois défenseurs centraux… J’ai vu aussi que lors des deux derniers matches, l’équipe lyonnaise était moins bien. Elle semblait fatiguée. Cela reste une équipe très forte… »

 Roman Grygorchuk a reçu le renfort pendant la trêve de trois joueurs. « Ils se sont vite adaptés à l’image de Arazhanov et Rebenok. Okriashvili a un gros potentiel. Ce sera le quatrième match de notre histoire contre  un club  français. Les trois premiers à Odessa se sont terminés sur le score de 0 à 0… On espère que cela va changer… »

L’entraineur odessite a aussi répondu à une question sur les événements tragiques de Kiev. « On ne peut pas rester indifférent. Je fais appel au bon sens de tous. C’est effrayant. Il faut aussi que nous restions concentrés sur ce match ». En raison des événements de Kiev, jeudi a été déclaré jour de deuil national.


Voir aussi

- Toutes les infos sur la rencontre Odessa - OL
- Le calendrier de l'OL saison 2013 - 2014
- Toute la gamme Europa League sur la boutique en ligne

Sur le même thème