masculins / Amical

Une victoire pour débuter

Publié le 08 juillet 2007 à 21:00 par AG

Après une grosse semaine de préparation sur les hauteurs de Tignes, l’Olympique Lyonnais version 2007/2008 a retrouvé le terrain de la meilleure des façon en s'imposant 3 buts à 1 face à Lille.

C’est au stade Olympique Henry Dujol d’Albertville qu’Alain Perrin a pu effectuer une première revue d’effectif. Le premier enseignement de la soirée réside dans le choix du nouveau coach lyonnais de conserver le système en 4-3-3 qui a si bien fonctionné ces dernières saisons. Au coup de sifflet initial de l’arbitre Monsieur Biencentre on pouvait donc retrouver l’équipe lyonnaise suivante : Coupet - Beynié, Müller, Squillaci, Belhadj – Fabio Santos, Bodmer, Juninho – Govou, Baros, Ben Arfa. Pas d’énorme surprise mise à part la titularisation du jeune Romain Beynié au poste de latéral droit, inédit pour lui. Par précaution, Kader Keita légèrement touché à l’épaule a été laissé au repos par le staff lyonnais.

Le début de rencontre est plutôt timide des deux cotés et les quelques coups franc frappés dans la boite par le maestro Juninho ne créés pas de réel danger. Il faut attendre la neuvième minute et une belle tentative de Dumont claquée par Greg Coupet pour voir une occasion. L’OL répond quasi instantanément avec Milan Baros qui, bien servi en profondeur par Sidney Govou, manque de peu le cadre du portier nordiste (12e). Le ton est donné. Sur son banc, Alain Perrin multiplie les consignes envers ses joueurs et cela semble s’avérer payant lorsqu’après un gros travail de Nadir Belhadj, Milan Baros, encore lui, tente sa chance en pivotant à l’entrée de la surface (27e). Le ballon du Tchèque s’écrase sur la barre transversale avant de franchir la ligne mais aucun arbitre ne le voit… Ce n’est que partie remise. Deux minutes plus tard (29e), c’est Hatem Ben Arfa qui est à la conclusion d’une superbe action lyonnaise initiée par Sidney Govou et relayée par Juninho. Malheureusement la frappe du jeune gaucher olympien vient heurter l’extérieur du poteau.

[IMG42240#R]Contre toutes attentes, ce sont les joueurs de Claude Puel qui vont ouvrir le score contre le cours du jeu. Sur un coup franc lointain de Bastos, Fauvergue surgit et dévie le ballon juste devant Greg Coupet qui ne peut absolument rien faire (31e). Lille mène 1 but à 0 ! Toujours encouragés par le duo Perrin-Galtier, les rhodaniens vont réagir d’abord par Juninho mais le cadre se dérobe sur sa frappe (40e) puis par Sidney Govou qui voit son tir dévié par Malicki échouer sur le poteau (43e). Finalement, il faut attendre une grosse percée de Matthieu Bodmer qui, déséquilibré dans la surface, obtient un penalty. Juninho ne se fait pas prier et égalise pour l’OL (44e). Les 22 acteurs sont renvoyés aux vestiaires dos à dos.

Les organismes étant usés par une semaine de préparation physique, c’est logiquement que l’on retrouve une toute nouvelle équipe olympienne en seconde période. Vercoutre – Clerc, Cris, Paillot, Réveillère – Diarra, Toulalan, Källström – Rémy, Benzema, Mounier. Alain Perrin opte donc pour une ligne d’attaque inédite avec une moyenne d’âge de 19 ans. Coté lillois, Claude Puel effectue six remplacements. Alors que quelques gouttes de pluies commencent à tomber, le rythme semble moins élevé et les occasions se font plus rares. Seul une action individuelle de Karim Benzema vient faire briller le portier du LOSC (74e). Bizarrement, les entraîneurs passent mais les valeurs lyonnaises demeurent puisque c’est en toute fin de rencontre, à l’image de la saison passée, qu’Alou Diarra et ses coéquipiers vont faire la différence.

Dans un premier temps, c’est Anthony Mounier qui hérite d’un magnifique ballon d’Anthony Réveillère sur le flanc gauche. Le jeune néo-professionnel réalise un gros travail de débordement et glisse en retrait à Kim Källström qui trouve le petit filet (81e). L’OL mène 2 buts à 1 ! Dans la foulée, un corner mal repoussé par l’arrière-garde lilloise est remis dans le paquet sur Loïc Rémy esseulé. Celui-ci adresse une tête lobée splendide qui vient percuter le poteau avant de rentrer dans le but lillois (85e).

Les objectifs ont été respectés puisque la victoire est là et celle-ci est très encourageante. De plus, les Lyonnais qui vont s’envoler mercredi pour disputer la Peace Cup en Corée devraient petit à petit monter en puissance. De bonne augure...
Sur le même thème