masculins / PSG - OL J-2

« Une victoire serait un signe fort »

Publié le 18 septembre 2009 à 13:28 par R.B

Jérémy Toulalan est revenu sur la rencontre face à la Fiorentina avant de parler du rendez-vous parisien… et bien évidemment de ce poste de défenseur central…

Jérémy ne se cache pas sur un terrain et ne se défile pas face aux médias. Ce sont notamment ses qualités de joueur et d’homme. Il était tentant de lui demander comment il avait vécu ce match face aux Italiens. « Plutôt bien. Nous n’avons pas pris de but et nous avons gagné. Je savais qu’il y avait une possibilité pour que je joue à dès la mise en place de mardi soir. Est-ce- que j’ai pris du plaisir ? En gagnant, oui. Après au niveau du poste, c’est différent. Je dois être plus concentré et ne pas être attiré que par le ballon. Il faut que je regarde où va l’attaquant. Je joue à ce poste car je suis au service de l’équipe et il n’y a aucun souci à le faire. Après ma préférence va au poste de milieu de terrain ».

Un bon match en défense centrale amène déjà la question de l’Equipe de France à ce poste ! « Cela me fait rigoler… Il y a peu j’avais été critiqué… on creusait mon trou… Bon, après les critiques, j’accepte, elles font partie du jeu quand elles sont justifiées. Je ne dis pas que je ne mérite pas d’être critiqué… mais je n’aime pas quand cela part dans tous les sens. Après je sais que je dois prouver à chaque match. Cela fait partie du métier en ce qui me concerne. » Le coup de coude de Gilardino ? « Les arbitres ont la consigne pour sanctionner les coups de coude. Je pense que le carton rouge est justifié. Il l’a fait exprès, même si ce genre d’action est souvent très bien fait.»

Enfin, ce succès est-il déjà un pas vers la qualification ? « Le chemin est encore long. Cela ne veut rien dire. Par le passé, nous nous sommes qualifiés en débutant mal. Cela se jouera entre les trois équipes annoncées au moment du tirage au sort, mais tous les matchs seront difficiles. Si on arrive à développer notre jeu chez nous et à l’extérieur, on se qualifiera ».

Le chapitre européen clos, la nouvelle page se nomme PSG dimanche soir. « C’est une grosse semaine qui se termine par la rencontre au Parc, où c’est toujours particulier de jouer. Il y a une grosse ambiance. On sera attendu. Nous, on va là bas pour gagner mais sans esprit de revanche par rapport à la saison dernière. Coupet ? C’est un plaisir de le retrouver dans le championnat. Je l’ai eu au téléphone quand il est arrivé à Paris. Il est content de rejouer. C’est bien pour le championnat. Il fait partie des grands gardiens de la L1 avec sa grosse expérience, son mental et sa faculté à beaucoup bosser à l’entraînement ». Comment trouve-t-il le championnat cette saison ? « Il est plus serré et les grosses équipes sont présentes. Le PSG n’a pas fait un gros recrutement, mais il a été fait intelligemment. Mis à part face à Monaco son début de saison a été bon. Un candidat pour le titre ? Je ne le pense pas, plus pour une place dans les cinq premiers ».

L’OL enchaine les compétitions et cela plait à l’ancien nantais. « Ce n’est pas un problème pour moi de jouer tous les 3 ou 4 jours. De toutes les façons, les joueurs préfèrent enchainer que de passer une semaine à l’entrainement. Le problème quand tu enchaines, il est parfois mental. Dimanche si on gagne au Parc, ce sera un signe fort vis-à-vis des candidats au titre. »
Sur le même thème