masculins / Pendant la trêve

V comme... Valette

Publié le 27 juin 2007 à 10:00 par AG

C'est l'heure de l'ABECEDAIRE. Une lettre et un mot par jour. Place à la lettre V... comme Valette !

Robert Valette, l’entraineur de l’équipe réserve de l’Olympique Lyonnais, est passé par tous les sentiments au cours de cette saison 2006/2007. En effet, inconsistante jusqu’à la mi-saison, la CFA était tout bonnement à la lutte pour ne pas descendre à l’étage inférieur. Il fallut attendre le mois de janvier pour voir l’équipe du capitaine Mourad Benhamida aligner une série de douze matchs sans défaite en à peine trois mois et ainsi passer du maintien au haut de tableau du groupe B. Les olympiens ont obtenu une jolie cinquième place au terme de la saison, synonyme d’accession en poules finales des réserves professionnelles. Le championnat terminé, l’éducateur Robert Valette sait donner à ses joueurs tout le mérite qui leur revient : « On a vécu un beau début d’année 2007 avec ce groupe qui était au bord de l implosion. A un moment, tout le monde s est retroussé les manches, et puis… l’appétit venant en mangeant…».

Malheureusement, tout ne pouvait pas être aussi idyllique en cette fin de saison lyonnaise. L’OL doit disputer les poules finales, à commencer par la réception des Girondins de Bordeaux, sans ses deux meilleurs buteurs Gregory Bettiol et Loïc Rémy, sans son électron libre Anthony Mounier ainsi que sans deux piliers défensifs que sont Sandy Paillot et Mourad Benhamida. Des absences importantes mais rien de dramatique pour le technicien Robert Valette qui la veille de la demi-finale affirmait « A onze contre onze bien préparés, je ne crains personne ». Le joueur lyonnais des glorieuses années soixante-dix a bien senti que cette rencontre face aux Girondins dirigés par Patrick Battiston allait se jouer sur très peu de choses. En effet, les deux formations étant à égalité (2-2) à la fin du temps réglementaire et de la prolongation, c’est aux tirs aux buts que s’est faite la différence. Joan Hartock décisif, repousse deux pénaltys et l’OL se qualifie pour la finale.

La finale des réserves professionnelles, dernière confrontation de la saison, se dispute à Rennes contre l’équipe locale. Les Lyonnais se souviennent que la saison passée, déjà en finale, ils s’étaient imposés 3 buts à 1 contre cette même équipe et se prennent donc à rêver. Malheureusement, les bretons prennent leur revanche et s’impose également sur le score de 3 à 1. Cette finale perdue marque la fin d’une génération pour la réserve olympienne car certains joueurs (Idangard, Chaffard, Brugnot, Benhamida et Faussurier) vont poursuivre leur carrière sous d’autres cieux et cela ne laisse pas insensible Robert Valette « on aurait aimé que ceux qui nous quittent le fasse sur un titre. Ça ne s’est pas produit mais je leur dit bon vent et continuez à travailler comme vous l’avez fait cette saison ».