masculins / Lorient 2 - OL 1

Vahirua dompte l'OL

Publié le 18 août 2007 à 22:00 par BV

Les Lyonnais auraient certainement rêvé meilleur début de championnat. Une semaine après leur revers à Toulouse, leur second déplacement consécutif s’est en effet soldé par une nouvelle défaite.

Après trois journées, les sextuples champions de France occupent la onzième place du classement, à sept points des Manceaux et de leurs bourreaux du soir (avec un match de moins). Au terme d’une semaine de préparation tronquée par les rencontres amicales des sélections nationales, ils affronteront Saint-Etienne dimanche 26 août avec le double objectif de dominer leur rival régional et se rassurer.

Les Lyonnais étaient pourtant prévenus : le héros du match ne leur est que trop connu. Grâce à un doublé, Marama Vahirua a grandement contribué à leur (re)chute. La volonté du groupe breton et le manque d’inspiration de son homologue rhodanien ont fait le reste.

Les premières minutes assombrirent un peu plus, si besoin en était, l’horizon des champions de France. Déjà privé de Coupet, Cris, Källström et Fred, Alain Perrin fut en effet contraint, après tout juste vingt minutes de jeu, de faire entrer Nadir Belhadj en lieu et place de d’Hatem Ben Arfa, touché dans un choc avec Nicolas Marin. Pour compliquer un peu plus la tâche des Rhodaniens, Marama Vahirua ouvrit le score d’une somptueuse reprise acrobatique à l’entrée de la surface (14e). Profitant d’une mauvaise relance dans l’axe de Fabio Grosso, le Tahitien confirmait ainsi son statut de bête noire des Lyonnais… et Karim Benzema qu’il constituerait bien l’une des attractions de cette saison 2007/2008.

Lucide au sortir d’un une-deux avorté avec Milan Baros, l’attaquant lyonnais loba victorieusement Fabien Audard, permettant aux siens d’atteindre la pause à la hauteur de leurs hôtes bretons (32e). Les Lyonnais pouvaient alors s’estimer chanceux, la tête de Saifi s’écrasant sur la barre transversale de Rémy Vercoutre, et s’en vouloir de s’être montrés bien trop imprécis dans leurs derniers gestes. C’est tout d’abord Karim Benzema et Kader Keita qui se génèrent seuls devant Audard, la frappe trop écrasée du numéro dix olympien s'enfuyant à droite du but (21e). Quelques minutes plus tard, ni l’Ivoirien, ni Milan Baros ne purent reprendre victorieusement le centre en retrait de Fabio Grosso (30e). Après un relais avec Benzema, Nadir Belhadj ne cadra pas sa tentative (42e) et Fabio Grosso vit sa reprise de la tête être déviée par Vahirua puis captée en deux temps par Audard (45e).

Après un début de seconde période encourageant, Benzema et Baros n’attrapant pas le cadre (54e et 58e), les Rhodaniens furent incapables de se procurer la moindre occasion durant la dernière demi-heure, laissant l’initiative aux Bretons. Abriel contraignit ainsi Vercoutre à boxer le cuir (60e) et Matthieu Bodmer dégagea sur sa ligne un retourné de Nicolas Marin (63e).

Et Vahirua assomma les coéquipiers de Fabio Grosso, inscrivant son septième but face à l’OL. Parti dans le dos de l’Italien, Nicolas Marin centra pour le Tahitien. A bout portant, ce dernier crucifia Rémy Vercoutre pour la seconde fois de la soirée (64e). Menés au score mais incapables de réagir, les Lyonnais subissaient et laissaient l’initiative aux hommes de Christian Gourcuff. Les frappes de Vahirua et Namouchi s’envolèrent (65e et 69e). Dans le temps additionnel, Bodmer contra la frappe d’Abriel et Vercoutre claqua le tir de Saifi (90e et 91e).

Il n’y a pas urgence mais les Lyonnais seraient tout de même bien inspirés de réagir dès dimanche contre Saint-Etienne. Un choc qui tombe à pic ! A cette occasion, la motivation ne manquera certainement pas. Touché dans son amour propre, le champion devra faire montre d’orgueil et de caractère. Les Rhodaniens n’en sont à coup sûr pas dépourvus…
Sur le même thème