masculins / OL - Bayern 0-3

Van Gaal « Nous sommes très heureux de cette qualification »

Publié le 27 avril 2010 à 22:31 par DC

L’entraîneur Bavarois s’est présenté peu après le match en conférence de presse. L’occasion pour lui de revenir sur la prestation de ses joueurs, et sur ce qui a forgé la victoire du Bayern.

Qu’avez-vous pensé de ces 90 minutes ?
Nous avons fait un très bon match ce soir, nous étions très bien positionnés et pas seulement en défense, mais aussi en attaque. Je pense que si on joue comme ça jusqu’au bout, ce sera très difficile de nous battre. Lyon n’a eu que deux occasions franches, nous beaucoup plus. Donc voilà nous sommes fiers et heureux de cette qualification.

Cela fait dix mois que vous êtes à la tête de cette équipe, quelle est votre fierté ?
A présent, les joueurs savent ce que c’est que de passer dix mois avec Louis Van Gaal (rires), ce n’est pas facile. Je peux vous dire que les joueurs et moi sommes très heureux, car on  est encore en lice dans trois compétitions. C’est une grande joie pour nous.

Vous avez entraîné beaucoup de grands attaquants, où se situe Ivica Olic ?
Ce soir il a bien sur marqué trois buts, mais il a aussi effectué un pressing très haut, et dans notre organisation, dans le positionnement il a excellent. On peut vraiment compter sur lui dans cette équipe. Encore une fois il a marqué trois buts, mais c’est le joueur le plus près du but donc c’est normal pour moi.

Pouvez-vous nous parler du changement à la mi-temps ?
C’est toute une histoire. Van Buyten et Demichelis étaient tous les deux blessés, ils étaient encore juste physiquement, donc il a fallu attendre le dernier moment pour avoir le feu vert du docteur. Ils étaient prêts, mais pas à 100%, donc j’ai pris la décision qu’un seul allait jouer. On ne savait pas s’ils allaient pouvoir tenir les 90, minutes, mais bon je suis désolé j’ai encore pris la bonne décision.

Qu’est ce qui manque à Lyon pour être une grande équipe Européenne ?
Ce soir ils ont eu des problèmes avec notre jeu en profondeur. Ca peut-être encore le cas si on joue contre le Barça qui presse très haut, ça montre la différence de niveau. Une différence que l’on ne peut travailler qu’à l’entraînement.

Ribery, la finale…
J’ai déjà dit ce que je pensais sur le cas Ribery, donc je ne veux pas influencer la commission de discipline. En ce qui concerne notre adversaire, je l’ai dit dès que j’ai attaqué avec le Bayern, je suis admiratif du Barça. Alors c’est vrai que neuf fois sur dix on peut perdre face à cette grande équipe, mais sur un match, on a surement nos chances. Après je pense qu’on a plus de chances de jouer contre l’Inter. Ca me donnera l’occasion de faire une conférence de presse avec Mourinho.

Etes-vous surpris de la façon dont Lyon a joué ?
Je m’attendais à ce changement tactique, je lis les journaux. Claude Puel a changé son système et trois joueurs, car à l’aller ils n’avaient pas joué. Après j’ai vu les matches de championnat avec mes assistants, donc je m’attendais à ces changements, et encore une fois notre pressing était trop haut pour eux.

 

Sur le même thème