masculins / Strasbourg - OL J-1

Veille de match: Strasbourg - OL

Publié le 03 janvier 2006 à 09:15 par S.C

Le racing est un habitué de la L1 et chaque fois qu'il a eu le mahleur de descendre, il est presque toujours remonté immédiatement. Contre les Lyonnais, à la Meinau, ils se sont imposés 18 fois; ont partagé les points 7 fois et ont perdu 13 fois.

Historique :

Dans un premier temps le Racing se nomme en 1906 : le FC Neudorf. C’est après la guerre qu’il prend le nom de RC Strasbourg Neudorf puis dans la foulée de le Racing Club de Strasbourg. La première montée en D1 date de 1933. En 1951/1952 le RCS remporte sa première Coupe de France mais cette fin de saison il est relégué en seconde division. Il faudra attendre 1966 pour une nouvelle victoire dans cette compétition et puis dernièrement en l’an 2000. Le palmarès du Racing, c’est aussi des victoires en Coupe de la Ligue en 79 et en 2005 en battant CAEN. En 78/79 le Racing devient Champion de France pour la première et unique fois de son histoire, des Alsaciens qui arrivent ensuite en quart de finale de la Ligue des Champions éliminés par le grand Ajax d'Amserdam.

Les 5 dernières confrontations :

2004-2005 : 0 à 1 (30è) 2003-2004 : 0 à 1 (32è) 2002-2003 : 0 à 4 (35è) 2000-2001 : 0 à 3 (17è) 1999-2000 : 4 à 2 (24è)

Les 5 dernières confrontations entre ces 2 équipes sont assez favorables à l’OL puisque Lyon reste sur 4 victoires consécutive, la dernière défaite remonte à la saison 99/2000 où l’OL s’était incliné 4 buts à 2.

Ils ont porté les deux maillots :

C. DEVAUX, C. BASSILA, P. LUYINDULA, G. LACOUR, N. PUYDEBOIS, A. BOUAFIA, R. GARDE, R. DOMENECH, O. ROUYER, J.F. JODAR, F. LACUESTA, G. SPIEGEL, S. BEX, F. BRACCI, F. BRISSON, P. FERRI, J.M KNAPP, J.F LARIOS, O. HEISSERER, M. LERGENMULLER, Rémy VERCOUTRE

La « Stat » : 60-43

60 buts marqués par Strasbourg dans ces confrontations et 43 buts inscrits par l’OL à la Meinau. 18 succès alsaciens, 7 nuls et 13 succès lyonnais. 3 fois les Strasbourgeois se sont imposés en inscrivant 5 buts. Il y eut aussi un score nul de 3 à 3 en 1964-65. La plus large victoire lyonnaise étant celle acquise en 2002-2003 sur le score de 4 à 0.
Sur le même thème