masculins / Strasbourg - OL J-2

Vercoutre: "Ce sera particulier pour moi"

Publié le 02 janvier 2006 à 16:00 par R.B

Il faisait frisquet ce lundi matin pour la première séance d’entraînement de l’année 2006. A l’exception des blessés Réveillère et Abidal, tous les Lyonnais étaient sur l’une des pelouses du centre d’entraînement de Tola Vologe.

Pas le temps de tergiverser, les Olympiens se retrouveront mercredi à Strasbourg pour le premier match officiel de l’année. « C’est un nouveau championnat qui commence pour nous. Le groupe reste sur une défaite face à Lille ; nous n’avons pas le droit de perdre une seconde fois de rang. On va en Alsace pour gagner ». Jérémy Berthod annonce la couleur, lui qui avait du quitter les terrains en seconde mi-temps à Nice en étant victime d’un problème à la cuisse. «J’ai fait une grosse préparation pendant la trêve comme tout le groupe ; je ne me suis pas reposé pendant les fêtes. Je suis à 100% et je postule pour être dans le groupe. Nous avons 4 matchs rapprochés à disputer et un mois de janvier copieux. Cela commence à Strasbourg, où les conditions de jeu risquent d’être délicates. Les Strasbourgeois ont tout à gagner en nous affrontant. Alors, c’est peut-être une rencontre des extrêmes, mais certainement pas aisée ».

Rémy Vercoutre s’est coltiné un beau spécifique gardien avec Coupet, Hartock et Bats avant de participer aux exercices à thèmes. Il connaît bien la maison d’en face puisqu’il y a passé la saison dernière où il a gardé des potes comme Deroof, Johansen, Kanté. « Ce sera particulier pour moi de retrouver ce club chez lui. Il y a un public qui est toujours prêt à s’enflammer. Cette saison, le club a battu son record d’abonnés. Malheureusement, il n’est pas gâté en championnat depuis le début de cet exercice. Ce groupe n’a pas beaucoup changé. Pagis est toujours capable de faire la différence à n’importe quel moment ; il y a Kanté, Johansen, les frères Farnerud… C’est un groupe très solide. Il va s’attacher à être performant défensivement contre nous. Il faudra faire sauter le verrou. En plus les conditions de jeu seront certainement difficiles et cette équipe sera hyper motivé. Elle sait qu’elle doit faire un parcours de champion pour se maintenir… l'arrivée du président Ginestet est une bonne chose à mes yeux».

Vainqueur de la Coupe de la Ligue avec le Racing, Rémy ne peut expliquer pourquoi, cette formation se retrouve en queue de classement. « La saison dernière, nous avions mal débuté la saison. Les dirigeants avaient changé l’entraîneur et puis c’était reparti. Franchement, je n’ai pas d’explications. Le poste de gardien de but ? On a l’impression que c’est un poste très particulier dans ce club. Depuis Vencel, les différents gardiens ont eu du mal à s’imposer dans cette cage alsacienne. J’espère que Nico y arrivera ».
Sur le même thème