masculins / Toulouse - OL J-1

Vercoutre: "Greg mérite de jouer..."

Publié le 04 novembre 2005 à 14:20 par R.B

[IMG7092L]<b>Rémy Vercoutre </b>a toujours le sourire. Il connaît sa situation à l'OL. Il bosse à l'entraînement, ne se prend plus la tête et s'installe sur le banc les jours de match. A Nantes, en Coupe de la Ligue, il était titulaire. Malheureusement, l'aventure a coupé court... Il parle du déplacement récent en <b>Grèce</b>... de <b>Toulouse</b>... et de l'opposition <b>Barthez-Coupet</b>... avant d'être le<b> témoin </b>de la 14ème journée du championnat...

Rémy Vercoutre a toujours le sourire. Il connaît sa situation à l'OL. Il bosse à l'entraînement, ne se prend plus la tête et s'installe sur le banc les jours de match. A Nantes, en Coupe de la Ligue, il était titulaire. Malheureusement, l'aventure a coupé court. « A la fin de la séance des tirs au but, j'ai été déçu, triste. Nous avions fait le plus difficile en revenant au score. Nous pensions à la qualification. J'ai d'abord pensé à l'équipe plus qu'à moi. Certes cette élimination est embêtante pour moi, mais d'abord, vraiment, pour le groupe ».



Sauf pépins physiques de « Greg » ou suspension, il risque fort de continuer à jouer le 12ème homme plein de vie sur son banc, comme à l'Olympiakos. «J'étais serein. Après un début difficile, nous avons su gérer la rencontre pour revenir au score, passer devant et assurer tranquillement. L'ambiance ? C'était chaud surtout au début ; après la chaleur s'est un peu refroidie. Mais la plus grosse ambiance que j'ai connue reste celle du Celtic Glasgow. En Grèce, les spectateurs ont balancé des objets sur le plexiglas protégeant le banc. Sur le but de Carew, en se levant, il a explosé. Après, il a fallu se protéger des objets qui passaient au travers ».



Samedi, direction Toulouse et son Stadium. « Je suis invaincu dans ce magnifique stade, sans y avoir joué. J'ai gagné avec Montpellier 5 à 2 et avec l'OL 1 à 0. A chaque fois, j'étais remplaçant. C'est un beau stade ; les gens sont proches du terrain. Cette équipe de Toulouse me laisse pour l'instant sur ma faim. J'espère qu'elle ne va pas se réveiller contre nous. Je pensais qu'avec leur recrutement, elle jouerait le trouble fête. C'est assurément une équipe d'avenir. »



Dans la cage locale, Christophe Revault disputera son 311ème match de L1. « C'est un gardien d'expérience, qui est désormais chez lui au TFC. J'admire le fait qu'il soit resté dans ce club lorsqu'il est descendu en Nationale. Il a de bonnes qualités sur sa ligne. C'est un peu le fer de lance de ce groupe ». Après Revault, que pense-t-il de l'opposition Barthez-Coupet ? « Je trouve dommage que l'on remette une nouvelle fois en cause les performances de « Greg ». Moi, on me dit que Barthez est impeccable. Mais il faut l'être tout le temps sur le terrain et en dehors. « Greg », lui, l'est à tous les niveaux. Je suis surpris par l'ampleur médiatique de ce sujet. Il est logique que Grégory continue de jouer. Barthez n'est pas encore revenu à son niveau, notamment dans ses sorties. En terme de gardien de but en France, je ne vois que lui pour se mettre en évidence à ce niveau de performances. Ce n'est pas de la lèche… Il répond simplement toujours présent ».



Place à la 14ème journée ; Rémy en est le témoin. « Je choisis ASSE – Auxerre. Je suis attentif à ce que les Verts vont faire. Pour nous, j'espère qu'ils vont se faire accrocher par Auxerre. En plus dans cette équipe icaunaise, il y a mon pote Luyindula. Je lui souhaite de marquer. Un match nul nous arrangerait. PSG – Monaco sera intéressant, toujours pour les mêmes raisons. Les Parisiens sont à nos trousses ; Monaco est à surveiller. Je souhaite un nul. Enfin, Lille – Strasbourg. Parce que c'est Strasbourg. Je ne souhaite que cette équipe reste à cette place au classement, même si cela sera dur de ramener quelque chose de Lille. Un match des extrêmes que les Lillois devraient gagner. Nous, nous allons à Toulouse pour nous imposer. Le coach est ambitieux… nous aussi ».



R.B

Sur le même thème