masculins / interview

Vercoutre : « mon approche a changé »

Publié le 14 juillet 2011 à 12:43 par R.B

Rémy débute sa 9ème saison à l’OL… Du passé au présent… une interview à retrouver dans l’émission l’Estival à partir de 19h…

 

Il a souvent été devant en vélo lors du stage en Autriche. Etonnant ? Pas vraiment quand on écoute sa réponse. « Je suis obligé de m’entretenir pendant les vacances et en plus j’aime faire du sport et par exemple du vélo… Mais en course à pied, tu me verras rarement devant… ». Rémy a bien coupé mentalement pendant ses vacances. « Comme tout le monde j’en avais besoin après une saison éprouvante. On avait tellement mal débuté que nous avons commencé notre sprint final très tôt et que cela a été usant… ».

Des vacances où il a pris du volume dans le haut du corps, cela se voit. « J’en avais besoin après mes douleurs à l’épaule… Maintenant le fait d’avoir pris de la masse, il ne faut pas que cela me pénalise dans mon jeu ». Des vacances entrecoupées d’un passage devant la commission de discipline après l’épisode Brest. « Le fait que la saison était terminée, cela a favorisé les choses… Bon, sur ce coup là je n’étais pas trop fautif… j’ai pris deux matchs avec sursis, à moi de faire attention… ».

Reprise en forme pour Rémy. Reprise dans une autre ambiance ? « J’aimerais répondre non, mais je suis obligé de dire que l’ambiance est différente. Il y a une vraie fracture avec la saison dernière. On a retrouvé le plaisir, des joueurs avec le sourire. Il n’y a plus d’enfermements dans des détails… mais attention, sur ce qui s’est passé, on est tous responsable… ». Mais il sait aussi que ce n’est pas la porte ouverte au grand n’importe quoi. Et que lui est toujours là pour « réglementer » le vestiaire si nécessaire. « Franchement, les gars sont de bons mecs… ».

Le natif de Grand Synthe débute sa 9ème saison à l’OL toujours dans le rôle de numéro 2. « J’ai changé dans l’approche de mon rôle. Avant, quand je jouais, je voulais prouver à tout pris, tout casser sur un ou deux matchs. J’ai compris que ce n’était pas ce qu’il fallait faire pour être performant. Du coup, cela se passe mieux quand je dois jouer… ». Qu’a-t-il pensé lorsqu’il a entendu ou lu qu’Hugo Lloris pouvait partir ? « Forcément cela ne te laisse pas indifférent. Tu te dis que l’on aimerait que l’on pense à toi après toutes ces années dans le club… ».

Et pour qu’il y ait encore plus de sourire dans ses yeux, il sait qu’il va voir plus souvent son pote « Sid ». « Je suis content de le retrouver dans le championnat et en dehors… j’espère simplement qu’il ne nous fera pas de misères avec sa nouvelle équipe… ».