masculins / Milan AC 3 - OL 1

Villarreal élimine l’Inter

Publié le 05 avril 2006 à 12:40 par BV

Pour leur première qualification en Champions League, les joueurs du « Sous-marin jaune » ont réalisé une initiation pour le moins remarquée. Les Interistes regretteront longtemps ce but encaissé dans la première minute du match aller.

Dans leur antre surchauffée de Madrigal, les coéquipiers de l’ancien Parisien Juan-Pablo Sorin, ont assuré l’essentiel en dominant l’ Inter Milan sur la plus petite des marges (1-0). A la 58e minute, Riquelme déposait un coup franc à 25 mètres sur la tête d’ Arruabarrena. L’addition aurait pu être bien plus lourde pour les Nerazzuri si Francesco Toldo n’avait évité aux siens une plus ample défaite. Dans les rangs interistes, Adriano retombait dans ses travers et se montrait incapable de faire la différence.
Le meneur de jeu argentin de Villarreal inquiétait à deux reprises (35e et 43e) le portier italien qui repoussait tous les assauts espagnols mais ne pouvait rien à l’heure de jeu. Après une faute de Figo sur l’ancien Barcelonais, Arruabarrena, absent lors du match aller, devançait Toldo de la tête et offrait aux siens leur première demi-finale de Champions League.
Les hommes de Manuel Pellegrini affronteront à ce stade de la compétition le vainqueur de la rencontre entre la Juventus Turin et Arsenal.

Après leur victoire 2 buts à 0 lors du match aller, les Londoniens partent avec un net avantage. Crédités de 78% de chances de se qualifier, les coéquipiers de Thierry Henry devraient se présenter dans la même composition que lors du premier acte. Héros de la rencontre à Higbury, Fabregas, touché au pied sera bien présent sur la pelouse au coup d’envoi.
Coté turinois, les absents seront nombreux. Privé de Camoranesi, Viera et Zebina, tous trois suspendus, Fabio Capello devra également se passer d’Alessandro Del Piero blessé à la cuisse.
S’il faudrait un véritable miracle pour que les Turinois se qualifient pour le tour suivant, les joueurs d’Arsenal n’ont jamais été aussi proches de la première demi-finale de C1 de leur histoire. Une compétition dans laquelle ils ont souvent été raillés pour leurs difficultés récurrentes à se hisser au niveau de leurs espérances.

[IMG40443#R]Dans l’autre rencontre de la soirée, duel d’entraîneurs hollandais au Camp Nou entre Frank Rijkaard et Ronald Koeman. Le Barça et toutes ses stars auront beaucoup à perdre face à un Benfica Lisbonne qui a réussi à préserver ses cages inviolées lors la rencontre aller. Les Blaugrana devront absolument marquer, ce qu’ils se sont montrés incapables de faire lors de leurs 3 dernières rencontres, à l’exception d’un penalty face au Real. Les absences de Xavi, Marquez, Messi et Motta, blessés, ne faciliteront pas leur tâche mais l’effectif barcelonais est suffisamment étoffé pour pallier à ces quelques tracas : Van Bommel, Larson ou encore Inesta ne dépareilleront pas au sein de cette si belle constellation de stars.
Côté lisboète, Ronald Koeman, l’ancien Barcelonais, devra composer sans Nuno Gomes, handicapé par une cheville douloureuse. Retour sentimental pour le coach des Lusitaniens : en 1992 face à la Sampdoria de Gênes, d’un coup franc tendu à 20 mètres, il offrait au club catalan son unique Coupe d’Europe des Clubs Champions.
Sur le même thème