masculins / Real Sociedad - OL

Vraiment plus rien à perdre

Publié le 28 août 2013 à 16:00 par SC

Défaits 2 à 0 lors du match aller du barrage de la Ligue des Champions, qui plus est à domicile, les Lyonnais sont dos au mur et devront créer l’exploit à Anoeta, s’ils souhaitent se qualifier en phase de poules…Les chances sont maigres mais ils n’ont vraiment plus rien à perdre…

 La réception de Reims en championnat, compétition qui avait parfaitement réussi à l’OL en ce début de saison, devait être un match pour se rassurer. Après sa contre-performance sur la scène européenne, Lyon souhaitait prendre un grand bol d’air frais, un tremplin pour tenter de gravir dans les meilleures dispositions la montagne qui l’attendait mercredi. Au lieu de cela, les Lyonnais se sont inclinés…certainement pas le meilleur résultat à 4 jours d’un match retour contre les Basques.

La Real Sociedad n’a pas gagné non plus. Tenu en échec chez le promu Elche, les Basques ont calé pour la première fois de la saison. Le début d’une méforme ou simple accident dû à des têtes déjà tournées vers le rendez-vous européen ? Peu importe, les Basques ont un avantage de deux buts sur les Lyonnais, une marge de sécurité qui leur permettra d’aborder ce match dans la sérénité.

Un exploit…seul un exploit pourrait permettre aux Gones de se qualifier pour la phase de poules de la Ligue des Champions, surtout lorsque l’on a ce chiffre en tête, 3,2%. C’est le pourcentage des équipes qui sont parvenues à renverser la situation, après avoir été défaites 2 à 0 à domicile. C’est peu, très peu…mais l’OL a déjà par le passé créée la sensation. Il avait remonté un retard de 3 buts contre Bruges (2001-02). Certes dans d’autres circonstances, mais Zagreb est aussi encore dans toutes les mémoires lyonnaises.

ils devront se jeter à corps perdu dans la bataille

 Pour espérer, l’OL devra faire un match plein. Et cela n’est plus arrivé depuis quelques temps. Les Lyonnais ont pris la fâcheuse habitude de rater leur début de rencontre, à l’image de ceux de Sochaux, de la Real ou encore de la dernière sortie contre Reims. Un mal récurrent que l’OL devra soigner lors de son déplacement à San Sebastian, sous peine d’être puni et de voir s’envoler ses derniers espoirs d’exploit.

Il y a aussi des interrogations quant à l’équipe que Rémi Garde alignera. Qui pour constituer la charnière centrale, Bisevac étant suspendu ? Umtiti, Fofana, Koné…Quid de l’animation offensive, muette depuis deux matchs ? Danic touché aux adducteurs, Gourcuff devrait retrouver le flanc gauche et Grenier l’axe. Pour ce qui est du côté droit, Bahlouli et Benzia sont en course pour l’occuper.

La forme, les interrogations du moment, les statistiques…l’optimisme n’est pas au beau fixe au moment d’approcher le défi, l’épreuve qui se dresse devant les Lyonnais. Mais, dos au mur, ils devront se jeter à corps perdu dans la bataille, avec un exploit historique en ligne de mire…

Sur le même thème