masculins / Pendant la trêve

X comme Xénophilie... Xérophtalmie...

Publié le 29 juin 2007 à 10:00 par R.B

C'est l'heure de l'ABECEDAIRE. Une lettre et un mot par jour. Place à la lettre X... comme Xénophilie... Xérophtalmie...

Xénophilie ? Cela signifie avoir de la sympathie pour les étrangers. Pas de problèmes, ces derniers sont les bienvenus à l’OL. Cette saison le Tchèque Milan Baros, le Suédois Kim Källström et le Brésilien Fabio Santos sont venus rejoindre les Brésiliens Juninho, Cris, Cacapa et Fred, le Portugais Tiago, le Suisse Müller. En parallèle, le Norvégien Carew, le Malien Diarra et le Camerounais Diatta ont pris leur baluchon pour l’Angleterre, l’Espagne… ou encore pour le voisin vert.

Fabio Santos est devenu le 11ème brésilien de l’histoire lyonnaise après Constantino, Marcelo, Anderson, Edmilson, Cacapa, Juninho, Elber, Nilmar, Cris et Fred. Il y avait un véritable X associé à son nom. Sa renommée n’ayant jamais franchi les limites de son pays. En ce qui concerne le Tchèque Baros, il avait été précédé, de 1968 à 1970, par un autre international : Popluhar. Ce défenseur avait disputé et perdu la finale de la Coupe du Monde au Chili en 1962 contre le Brésil (3 à 1). Kim Källström, lui, a ouvert la voie aux Suédois.

De la Xénophilie à la Xérophtalmie, il n’y a aucun rapport. Tant pis ! Comment nier cependant que l’OL était largement au dessus du lot dans l’heXagone cette saison. La concurrence a eu du mal à exister, même dans les semaines délicates vécues par le groupe olympien. Il n’y a pas eu photo… à moins justement d’être atteint de ce sérieux problème de vision. Le club du président Jean-Michel Aulas a donc coiffé sa Xième couronne de France ou plus exactement sa siXième de rang en siX saisons.

Et si bien évidemment, rien n’est jamais acquis par avance –quelle prétention- il y aura en août prochain sur la ligne de départ un X de moins pour parler des favoris pour le titre. L’OL, sauf cataclysme d’ici cette date, ne pourra pas en effet être traité comme un inconnu chez les parieurs. Restera une fois encore le parcours en Champions League et les différentes coupes heXagonales… et là logiquement les inconnues sont dans tous les esprits. C’est le principe des coupes…