academy / Youth League

Yoan Séverin : « Un plaisir de revenir à Lyon, ça reste ma ville, un club de cœur »

Publié le 17 octobre 2016 à 14:00 par SC

Le défenseur de 19 ans qui a connu durant 2 années Tola Vologe et la Plaine des Jeux est impatient de découvrir les installations de Décines avec la Juventus et de retrouver certains de ses amis en Youth League. Pour son retour, le natif de Villeurbanne a donné de ses nouvelles à OLWEB.

Peux-tu nous donner de tes nouvelles, qu’est-ce qu’il s’est passé depuis ton départ de l’OL en 2012 ?
J’étais parti à Evian TG. J’ai fait un an et demi là-bas. J’ai eu un coach qui a réussi à me remettre en confiance, une confiance que j’avais un peu perdue lors de mes derniers mois à Lyon. Mes performances à Evian m’ont ensuite permis de signer à la Juventus. Ça va faire trois ans que je suis arrivé à Turin. J’ai eu du mal à retrouver mon niveau après une rupture des ligaments croisés du genou. Mais depuis la fin de la saison passée, je suis de mieux en mieux.

Qu’est-ce que tu as découvert en arrivant à la Juventus ?
C’est un autre monde. La Juventus fait partie des 5 plus gros clubs au monde je pense. J’ai été choqué quand j’ai découvert les installations, la culture, la vie autour du football. Tout est différent par rapport à la France. En début de saison, j’ai fait la préparation avec les professionnels en Chine et en Australie et en jouant des bouts de matchs amicaux. Ça s’est bien passé. Je fais aussi des entraînements avec eux depuis le début de la saison. C’est un autre niveau, c’est une superbe expérience. S’entraîner avec des grands joueurs, ça aide. J’apprends beaucoup à leurs côtés à chaque fois.

Que retiens-tu de ton aventure à l’OL ?
J’ai énormément appris, progressé quand j’étais à Lyon. Sur le terrain, j’ai été bien pendant un an et demi. J’ai perdu confiance après. Mais ça reste une très belle expérience, très enrichissante. Je suis tout le temps l’actualité du club. J’ai aussi gardé contact avec certains joueurs actuels. Alexandre Roselli et Elisha Owusu sont ceux avec qui j’ai le plus de contact. Ce sont des amis. Je suis content de jouer contre Alex mardi. J’ai suivi aussi la progression de Jordy Gaspar, qui a joué son premier match en Ligue des Champions. Je suis très heureux pour lui.

Comment-vas-tu vivre ce retour ?
Ça me fait plaisir de revenir à Lyon. Ça reste ma ville. L’OL un club de cœur, d’enfance. Je suis très content de retrouver le club et mes anciens coéquipiers. Je suis impatient de voir les nouvelles installations de Décines. J’ai eu des échos. On m’a dit que c’était vraiment top. Je n’ai connu que Tola Vologe et la Plaine de Jeux de Gerland, c’était autre chose.

A quel type de match t’attends-tu mardi en Youth League ?
On sait que ça va être un match compliqué face à une belle équipe de l’OL. Mais on a les qualités pour les mettre en difficulté. Les deux équipes aiment jouer au ballon, avoir la possession. Ça va être une belle bataille dans ce domaine-là. On est une équipe qui joue bien, qui aime prendre les espaces et se déplace bien ensemble. On peut encore s’améliorer. En championnat, ça se passe bien. On est premiers avec le Torino. A part un match nul pour le premier match, on a fait que des victoires pour le moment.

© @severinyoan

As-tu une relation privilégiée avec ton coach Fabio Grosso, ancien joueur de l’OL ?
Fabio Grosso est un coach que j’apprécie. Il parle beaucoup avec ses joueurs. Il veut bien faire jouer son équipe, c’est important. Au début quand je ne parlais pas l’italien, il pouvait me donner les consignes en français. Il m’a été d’une grande aide. »

Sur le même thème