masculins / ABECEDAIRE

Z... comme Zorros

Publié le 03 juillet 2006 à 08:00 par R.B

C'est l'heure de l'ABECEDAIRE. Une lettre et un mot par jour. Place aujourd'hui au Z... comme Zorros. Ils ont été nombreux tout au long de la saison.

Ces hommes ont joué cette saison, d’une façon ou d’une autre les Zorros. Une liste non exhaustive. Cacapa face à Nancy en inscrivant de la tête dans les arrêts de jeu le but de la victoire. Coupet à Nantes en multipliant les arrêts décisifs au point d’écoeurer complètement les Canaris. Cris face à Troyes en réalisant un doublé synonyme de succès 2 à 1. Govou face à Marseille en plaçant une reprise de volée hallucinante dans la cage de Barthez ; Wiltord à Lens, dans les arrêts de jeu, pour le but d’une égalisation improbable. Govou face à l’Olympiakos, buteur décisif à une minute de la fin. Idem pour Fred face à Rosenborg.

Parmi ces hommes providentiels saisonniers, n’oublions pas Juninho à Eindhoven, auteur d’un coup franc ouvrant les portes des ¼ de finales. Coupet face à Milan au match aller, vainqueur de son duel avec « Cheva ». Cris et Govou à Ajaccio en Coupe de France, pour l’égalisation et la qualification dans la prolongation. Juninho, encore, face à Bastia ; un missile synonyme de billet pour un ¼ de finale en Coupe de France. Coupet à Troyes en première période ; Coupet face à l’Ajaccien Bagayoko ; Coupet face à Diané, le Strasbourgeois. Carew, à Auxerre, pour le Trophée des Champions. Juninho, passeur et buteur à Auxerre et à Rennes en championnat ; contre le Real pour l’ouverture de la Champions League ; à Olympiakos. Juninho à Ajaccio déclenchant un coup franc extra terrestre pour l’ouverture du score. Juninho, passeur sur corner pour l’unique but de la partie à Troyes, au PSG et à Toulouse.

[IMG40714#R]Il y eut aussi le coaching souvent payant de Gérard Houllier avec en point d’orgue celui du match à Bordeaux où il a changé 3 joueurs en même temps à la 62ème minute de jeu alors que l’OL �tait quasiment en perdition : Malouda, Govou et Clément par Fred, Tiago et Wiltord. Ce dernier égalisant 2 minutes plus tard. Sans oublier celui de Carew par Fred à Nantes synonyme de but du Brésilien en fin de match ou encore celui de Berthod, blessé, par Govou, futur buteur du match nul, à Nice. Il y a encore le remplacement payant de Carew par Fred face à Rosenborg.

Et puis, il y a ce Zorro représenté par le mental de tout le groupe lyonnais; un sacré atout tout au long de la saison qui a sauvé bien souvent des situations compromises.

Ces Zorros là n'expliquent pas tous les résultats, mais ils ont été


[IMG40715#C]