masculins / Ligue des Champions

Zagreb-OL : Bruno Genesio et Maxime Gonalons devant la presse

Publié le 21 novembre 2016 à 18:00 par SC

Quelques minutes après l’arrivée dans le centre de Zagreb, le coach lyonnais et son capitaine se sont présentés en conférence de presse dans une salle de l’hôtel où séjournera le groupe olympien.

Bruno Genesio

« C’est difficile d’évaluer nos chances par rapport au match de 2011. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il faut jouer à fond pour n'avoir aucun regret. Ce ne sera pas facile de s’imposer ici car c’est une équipe qui n’a perdu que 1 à 0 face au FC Séville. Ce serait l’idéal de marquer rapidement mais je pense surtout qu’il faut rester prudents et être capable de faire preuve de patience. Non, je ne crains pas d’une entente tacite entre la Juve et Séville pour leur qualification… Je n’ai pas d’inquiétude concernant la motivation de mes joueurs, c’est la Ligue des Champions. Un nul et une victoire nous assureraient la Ligue Europa, c’est l’autre intérêt du match de demain… Nabil Fekir progresse régulièrement. Je prendrai la décision demain de le titulariser ou pas mais je n’ai aucune inquiétude à son sujet. »

Maxime Gonalons

« Ça avait été un grand moment lors de notre victoire 7 à 1 à Zagreb en 2011. C’était mission impossible. On avait créé un exploit incroyable. C’est différent aujourd’hui. On n’a plus notre destin en mains. Mais ça reste un motif d’espoir pour demain. On va tout faire pour gagner et on verra ce qu’il se passe dans l’autre match. On va être tenus au courant de l’autre résultat. Je n’ose même pas imaginer une seconde que la Juve laisse passer le match face à Séville… La série de trois victoires donne de la confiance, même si on n’est pas encore totalement guéris. On doit faire mieux dans les secondes périodes. On doit être aussi plus réalistes dans nos temps forts pour être plus sereins après la pause… Alex et Nabil sont des atouts plus qu’essentiels car ils sont capables de faire la différence à tout moment. Il faut encore laisser un peu de temps à Nabil. Quand ces deux joueurs sont à 100%, ça devient plus facile pour nous. »

Sur le même thème