club / OL Fondation

Zoom sur le partenariat avec les Prisons du Cœur

Publié le 16 juillet 2013 à 12:03 par CM

Les Prisons du Cœur bénéficient depuis 2 ans du soutien d’OL Fondation. Cette structure a pour but de sensibiliser l’opinion publique sur le droit à la seconde chance, de lutter contre le choc carcéral et d’améliorer les conditions générales de détention.

Pour lutter contre la surpopulation carcérale et offrir à des personnes condamnées à des courtes peines  de réelles possibilités de réinsertion, « Ensemble contre le récidive »  créée  et présidée par Pierre Botton, vise à développer un nouveau type de centre de détention réservé aux primo délinquants de moins de 30 ans condamnés à des peines de moins de 5 ans et non inculpés pour des crimes de sang ou sexuels. Conformément au souhait de la Garde des Sceaux et Ministre de la Justice Christiane Taubira, ce centre serait également ouvert aux personnes en situation de précarité et ayant manifesté le désir d’y effectuer un parcours de réinsertion.

En  donnant aux condamnés la possibilité de suivre des formations, de faire une évaluation de leurs compétences, d’exercer un emploi  rémunéré et de bénéficier d’un suivi psychologique adapté pour soigner leurs addictions, ce « centre de semi-liberté à l’envers » a pour objectif de leur permettre de préserver les liens sociaux et familiaux, et  de faciliter leur réinsertion professionnelle. Suivant cette logique, OL Fondation accompagne les Prisons du cœur  à travers l’association « Ensemble Contre la Récidive » pour proposer une formation aux métiers d’éducateur sportif.

Trois projets sont à l’étude. Une autorisation du Ministère de la Justice est espérée d’ici le 15 septembre 2013 pour l’ouverture de ce nouveau concept carcéral dont un pourrait se situer à Saint Quentin Falavier.

Palme d’or contre la récidive

Pour la première fois de son histoire, le Festival de Cannes soutenait cette année une association en mettant à l’honneur le combat des Prisons du Cœur.

A l’occasion de la présentation du film « Grand Central » de Rebecca Zlotowski, 54 surveillants  des maisons d’arrêt de Grasse, Nice, Draguignan et Salon ont eu le privilège de gravir les marches mythiques du Palais des Festivals et d’assister à  la projection de ce long métrage. Pour le plus grand bonheur des condamnés,  ce film a été  diffusé quelques jours plus tard à la maison d’arrêt de Grasse.

Plus d’informations sur les Prisons du Cœur en cliquant ici

Retrouvez toute l’actualité d’OL Fondation sur olweb.fr et sur Facebook !