masculins / R�o 2003-2004

BILAN CHAMPIONNAT: FAIR PLAY L'OL

Publié le 05 juillet 2004 à 13:13 par R.B

[IMG2192L]Le bi-hebdomadaire France Football a publié cette semaine dans son numéro 3039 le bilan chiffré de la saison 2003-2004. L'OL a bien évidemment, en championnat, des chiffres à la hauteur de son exceptionnelle performance: un troisième titre avec 79 points (24 succès dont 11 à l'extérieur), la meilleure attaque (64 buts), la meilleure défense (26 buts)…

Le bi-hebdomadaire France Football a publié cette semaine dans son numéro 3039 le bilan chiffré de la saison 2003-2004. L'OL a bien évidemment, en championnat, des chiffres à la hauteur de son exceptionnelle performance: un troisième titre avec 79 points (24 succès dont 11 à l'extérieur), la meilleure attaque (64 buts), la meilleure défense (26 buts)…



Un élément a été passé sous silence: le comportement sur le terrain des 25 joueurs alignés par Paul Le Guen. Les Lyonnais ont en effet été très peu sanctionnés en 38 rencontres : 53 cartons jaunes et 5 cartons rouges (total 58 : 40 à l'extérieur, 18 à domicile. 12 matches sans carton). Ce qui les place en deuxième position au classement du fair play derrière Auxerre, 43 avertissements et 1 rouge (total 44). Notons que Monaco, Sochaux et Metz suivent avec 66 cartons et qu'aux cinq premières places de ce classement nous retrouvons quatre des cinq formations de tête de la saison. Bastia, avec 102 cartons, terminant bon dernier de la classe discipline.



Un constat: le positionnement des joueurs du PSG qui avec 89 cartons se retrouvent au 16eme rang du dit classement alors qu'ils sont les dauphins des Olympiens en championnat comme au niveau de la hiérarchie défensive (28 buts encaissés). Il y a, à l'évidence, plusieurs façons d'avoir des résultats sur un terrain!



Enfin, la saison dernière, l'OL avait été sanctionné de 64 cartons (61 jaunes et 3 rouges) en encaissant 41 buts. D'une saison à l'autre, l'amélioration de la performance n'a pas altéré, bien au contraire, le comportement des Gones sur les différentes pelouses de l'Hexagone. Coupet et Carrière, parmi les joueurs avec un temps de jeu conséquent, n'ont jamais attiré la moindre réprobation «cartonnée» du corps arbitral.



RB

Sur le même thème