masculins / OL - AS Monaco

Eliminé aux tirs au but…

Publié le 18 décembre 2014 à 00:10 par R.B

C’est aux tirs au but que cette rencontre a tourné en faveur de l’AS Monaco… Un match dans lequel l’OL a éprouvé des difficultés pour trouver des solutions face à une équipe monégasque bien en place…

CONTEXTE

Le championnat fait relâche l’instant de ce 1/8ème de finale de coupe de la ligue. Un match placé juste avant la dernière journée de la phase aller où l’OL ira à Bordeaux et l’ASM à Metz. Cet OL – ASM est incontestablement l’affiche de ces 1/8èmes entre deux équipes en grande forme.

ADVERSAIRE

L’ASM a redressé la barre en championnat et reste sur 3 succès de rang sans prendre de but. En LDC, il a créé une sensation en terminant à la première place de son groupe. Il a hérité en 1/8ème des Gunners d’Arsenal avec le match retour chez lui. Même s’il est 9 points du leader Marseille et à 7 de l’OL, ce groupe largement remanié l’été dernier semble avoir les moyens de revenir dans la course pour le podium.

EQUIPES de DEPART

Hubert Fournier avait parlé de fraicheur sans casser la dynamique de l’équipe. Du coup Zeffane est titulaire comme B. Koné, mais il a gardé son duo « décisif » Lacazette/Fekir ; Gourcuff est remplaçant. Une animation en 4-4-2. Jardim, l’entraineur monégasque, est privé de Berbatov, Kondogbia, Kurzawa, Carvalho… en soins et de Wallace suspendu. Il aligne pour la première fois de la saison Stekelenburg dans la cage. Pour le reste, Germain est titulaire, Martial, remplaçant, Toulalan en défense centrale… Un système en 4-2-3-1.

PREMIERE PERIODE

La pluie en continu s’est invitée à la rencontre. Va-t-elle jouée un rôle majeure dans ces débats ?  L’OL bien entré dans son match monopolise le ballon. Lacazette ayant la première opportunité d’inquiéter le gardien monégasque. L’ASM, très basse, attend pour placer des contres. Fekir frappe un coup franc pas très loin de la lucarne adverse. Cela manque de changement de rythme. Ghezzal remplace Malbranque (douleur au genou) juste avant la ½ heure de jeu. Une grosse séquence lyonnaise n’aboutit pas à quelques minutes de la mi-temps avec un sauvetage de Toulalan. Une première période très approximative sur une pelouse  délicate en raison de la pluie. Des Monégasques bien en place et pas franchement « bougés » par les partenaires de Maxime Gonalons en manque le plus souvent de solutions.  45 minutes « pauvrettes ».

SECONDE PERIODE

Toujours le même scénario pour reprendre. Ocampos fait briller Lopes. Monaco dangereux notamment par Germain. Fekir, touché à l’épaule, est remplacé par Benzia. Ghezzal fait parler sa patte gauche… Un coup franc de Mvuemba sème la panique dans la surface de l’ASM. L’OL plus mordant, plus précis. Le bloc défensif visiteur tient dans le sillage de Toulalan et Abdenour. Benzia est accroché dans la surface de réparation sans sanction. Et pourtant, la faute de Fabinho semblait évidente. L’OL combine mieux. Gourcuff fait son retour à 5 minutes de la fin. Umtiti manque la balle de match dans le temps additionnel après un corner vendangé par le gardien ! Prolongation…

PROLONGATION

Carrasco obtient un penalty, accroché par Gonalons. Lopes sort la frappe du même Carrasco ! Mais il marque deux minutes plus tard dans le jeu sur un contre en déposant Koné. Benzia bute sur Stekelenburg. L’OL réagit pour revenir au score. Martial remplace Germain. Et Lacazette s’arrache pour égaliser après un travail parfait de Gourcuff.  Le KO est dans l’air avec un OL plein d’envie à l’image de Gourcuff,  maitre du jeu. Lopes s’impose devant Silva. Place à la séance de tirs au but.

TIRS au BUT

L’ASM frappe en premier par Toulalan… et Lopes arrête la tentative de l’ancien lyonnais. Gonalons donne l’avantage aux siens. Lopez égalise. Lacazette fait passer l’OL devant. Martial marque (2 à 2). Ghezzal maintient l’avantage lyonnais (3 à 2). Fabinho redonne espoir aux Monégasques (3 à 3). B. Koné manque son tir en frappant au-dessus (3 à 3). Silva trompe Lopes et prend les devants (3 à 4). Umtiti ne tremble pas et égalise (4 à 4). Ocampos met le sien (4 à 5). Ferri trouve le gant du gardien adverse..

RESUME et PERSPECTIVES

L’OL a perdu aux tirs au but et s’allège malheureusement son calendrier. Une déception malgré le tempérament montré pour revenir au score. Rendez-vous à Bordeaux pour finir en beauté la phase aller du championnat.

...


La feuille de match

A Lyon, Stade de Gerland, 22 000 spectateurs ; arbitre, M. Gautier. OL 1  ASM 1 (4 tab à 5) (mi-temps : OL 0 ASM 0).

OL : Lopes – Zeffane, B. Koné, Umtiti, Bedimo – Gonalons (cap), Ferri, Mvuemba (puis Gourcuff 85ème), Malbranque (puis Ghezzal 28ème) – Fekir (Benzia 58ème), Lacazette. Entr : Fournier

ASM : Stekelenburg – Fabiano, Toulalan (cap), Abdennour, Raggi – Diallo (puis Lopez 86ème), Bakayoko – Silva, Ocampos, Dirar (puis Carrasco 63ème)  – Germain (puis Martial 105ème). Entr : Jardim

Buts : pour l’ASM, Carrasco (96ème) ; pour l’OL, Lacazette (107ème)

Avertissements : pour l’ASM, Diallo (14ème), Carrasco (85ème), Fabinho (120ème) ; pour l’OL, Bedimo (46ème)

 

...
Sur le même thème