masculins / Entre Ajaccio et la Real Sociedad

Grégory Coupet: "Mardi, il faudra être plus fort"

Publié le 06 mars 2004 à 18:21 par WebAlex

Après une belle victoire 4 buts à 0 face à Montpellier, les joueurs lyonnais sont déjà tournés vers une autre compétition, la Ligue des Champions. Pour Grégory Coupet: "Pour battre la Real, il faudra vraiment être beaucoup plus fort."

- Que retenir de cette rencontre ?

- Les trois points car c'est le plus important. Après, il faut aussi retenir qu'il y avait mieux à faire dans la physionomie du match. Le déclic, c'est ce petit coup de pouce, juste avant la mi-temps avec ce but contre son camp d'Ajaccio. Jusque là, nous étions en train de nous casser les dents, correctement sur cette défense. Et au fil des minutes, le scénario de Guingamp se profilait et nous revenait en mémoire …



- Après, il y a ces deux buts en début de deuxième mi-temps ?

- Oui, à partir du moment où nous avions marqué, nous savions qu'Ajaccio devait se découvrir pour essayer de marquer. Nous allions donc trouver plus facilement les espaces et d'enfoncer le clou. A partir du 2è, tout s'est enchaîné.



- Au niveau du classement, vous faites une opération blanche par rapport à Monaco, qui a gagné lui aussi...

- Nous savons que quoiqu'il arrive, il reste beaucoup de matches. Nous avons encore beaucoup de rendez-vous difficiles. Il ne faut pas paniquer. Les choses se feront d'elles-mêmes.



- Au niveau goal-average, vous avez peut-être fait quelque chose de pas mal ?

- C'est une bonne chose de ne pas prendre de but et d'en marquer quatre.



- C'est une belle répétition pour la Real Sociedad, mardi ?

- C'est différent. Et en plus, nous ne pouvons nous baser, notamment sur la première mi-temps. Pour battre la Real, il faudra vraiment être beaucoup plus fort.



- Vous êtes dans quel état d'esprit avant cette rencontre ?

- Nous allons jouer, quoiqu'il arrive. Je ne nous imagine vraiment pas gérer le match. Quand j'entends Reynald Denoueix dire que le pression est sur les épaules des Lyonnais, je crois qu'il a raison. Nous avons un grand rendez-vous par rapport à l'histoire du club. C'est chez nous. Le ¼ de finale nous tend les bras. A nous de le saisir, en étant irrésistible et en étant meilleur qu'hier. Nous voulons vivre une grande soirée. Mais un ¼ de finale, ce n'est pas un titre, ce n'est pas une fin en soir. Nous allons l'aborder avec grande envie, pour avoir encore de gros rendez-vous à Lyon à l'avenir. C'est qu'un point de passage, un col à franchir. Il y a tellement une garnde attente et chez nous une grande envie, que la pression va monter rapidement au fil des heures avant ce match.



A.T

Sur le même thème