masculins / Reprise du championnat J-18

Grégory Coupet: Plus que jamais ambitieux

Publié le 19 juillet 2004 à 13:14 par R.B.

[IMG2386L]Avec Sidney Govou, il a été le dernier à reprendre le chemin de l'entraînement lyonnais. Une participation à l'Euro, même sur le banc, méritait bien des vacances décalées par rapport à l'ensemble du groupe.

Avec Sidney Govou, il a été le dernier à reprendre le chemin de l'entraînement lyonnais. Une participation à l'Euro, même sur le banc, méritait bien des vacances décalées par rapport à l'ensemble du groupe. Reposé, décontracté, cheveux encore un peu plus longs qu'au soir du troisième titre de champion, en tong et bermuda, Grégory Coupet sort des vestiaires, la peau à peine séchée. Il a bouclé sa première séance d'entraînement de la saison. De la course à rythme très soutenu ; les moufles, comme il dit, il les enfilera l'après-midi. Et déjà, micros, stylos et caméras l'attendent. « Greg le disponible » range le sac dans la voiture. En route pour les questions-réponses. Sa saison a vraiment débuté...



Greg, où as-tu passé tes vacances ?

« En république Dominicaine au club Med. Du sport et de la détente au programme. C'était important de bien couper, même si c'est toujours difficile de le faire quand tes partenaires ont déjà repris ».



Garderas-tu un souvenir particulier de l'Euro?

« Tout simplement d'avoir vécu une autre expérience ; certes malheureuse au final, tout en ayant été éliminé par le futur champion d'Europe. Quant à la nomination de Raymond Domenech, cela me semble la solution la plus logique. Il est entraîneur depuis longtemps. Tout cela me semble logique. Je sais qu'il va falloir être bon avec l'OL pour rester en Equipe de France. Rien n'est jamais acquis. Une sélection, elle se mérite… toujours ».



Reviens-tu cette saison avec des ambitions précises ?

« Cela fait plus de sept saisons que je suis à l'OL. Ce club a toujours eu des ambitions élevées et de plus en plus élevées. Les objectifs sont faciles à imaginer. Et puis cette année, j'ai l'esprit totalement libéré par les négociations de mon contrat. Cela me permettra de me concentrer sur les choses du terrain et d'être au top.

Pour l'instant je reviens de vacances. Ce matin, ç� allait un peu trop vite ; cet après-midi, je vais retrouver la cage. Le groupe ? Seul, Giovane Elber sera plus âgé que moi dans le groupe, mais je suis l'ancien en terme de présence et fier de l'être. Je dois accueillir du mieux possible les nouveaux. Il y a deux arrivées importantes, cinq départs. On s'attend à la venue de quelqu'un d'autre. Une chose m'a marqué ce matin : l'absence de mon « Toph » Delmotte. C'est vraiment spécial ! Les jeunes sont heureux, enthousiastes ; on les sent confiants grâce à leur préparation ».



Rémy Vercoutre parti, Nico Puydebois sera ton remplaçant ?

« Avec Nico, on se connaît depuis longtemps. On s'entend bien. Il y a une complémentarité totale. Pour le jeune Yohan Hartock, à 17 ans, cela ne doit pas être facile de se retrouver ici. On va se découvrir petit à petit. Je ne me fais pas de souci».



Greg, un mot sur le marché des transferts ?

« C'est calme. Toutefois, Marseille et Paris ont fait des efforts pour être cette saison des grands prétendants au titre de champion. Cela devrait relevé le niveau du championnat. Il est vrai que la vente de Drogba à Chelsea va changer les moyens marseillais. J'ai d'ores et déjà dit (en rigolant) à Pegguy qu'il n'avait pas intérêt à signer à l'OM…



R.B.