masculins / Entretien

Jean-Michel Aulas fait le point dans une interview exclusive

Publié le 06 novembre 2017 à 18:31 par LM

Dans une interview exclusive pour OLTV, Jean-Michel Aulas fait un nouveau point sur la situation sportive de l'OL. Il revient notamment sur la victoire historique des Lyonnais à Geoffrey-Guichard hier soir.

Avant d’évoquer l’actualité de l’OL, comment se passe votre convalescence ?

« Je vais beaucoup mieux même si cela a été plus long que prévu. C’est toujours plus long quand on ne peut pas bouger et participer aux matchs. On est en compétition avec les deux équipes pour les coupes d’Europe. C’était difficile car on a l’impression d’être un peu orphelin. Je pense pouvoir reprendre mes activités dans la semaine qui arrive. Je voulais absolument faire un point avec OLTV en exclusivité ».

Vous aviez fixé cette date pour faire un point sur la situation sportive de l’OL…

« J’avais effectivement dit dans une période difficile qu’on ferait un point après le derby. D’abord car cela fait douze matchs de championnat mais aussi parce qu’on a une vision beaucoup plus précise après quatre matchs d’Europa League. Il n’y avait pas du tout d’ultimatum vis-à-vis de Bruno. C’était au contraire pour montrer qu’il fallait avoir un peu de réserve sur les six premiers matchs tout en étant parfaitement objectif. Tout le monde sait que ma priorité est que l’OL soit parmi les plus grands clubs européens ».

Comment jugez-vous cette nouvelle période de six matchs ?

« Je suis très satisfait. On vient de vivre six matchs exceptionnels avec six victoires de rang. J’avais heureusement participé à la première, peut-être la plus importante, car autrement certaines mauvaises langues imagineraient que ma présence au stade n’est pas nécessaire (rires). Cette deuxième période est remarquable avec exactement les mêmes joueurs, le même entraîneur, le même staff et le même président. Cette série vient donc amener de la cohérence et de la valeur à ce qui avait été dit auparavant. Le discours est le même : il y a une bonne relation entre Bruno, ses joueurs et ses dirigeants, dont moi-même. On sent qu’au travers de cette confiance et de cet esprit de famille, l’équipe trouve ses marques. Ce nouvel échange aujourd'hui est là pour étayer le fait qu’on a une bonne équipe, avec de l’ambition, et que Bruno est un bon entraîneur ».

La victoire glanée dans les dernières secondes contre Monaco est le déclic selon vous ?

« Ce but dans les arrêts de jeu a permis de transformer l’Olympique Lyonnais, Nabil, Bruno et moi-même. On est allé chercher la victoire en sachant qu’on pouvait avoir confiance en cet OL new look. Le sort a changé d’âme derrière. On est devenu beaucoup plus performant avec les mêmes valeurs ».

C’est un grand moment de ma vie de président

Président, le succès d’hier est historique. Comment l’avez-vous vécu ?

« C’est un grand moment de ma vie de président. On gagne un derby sur deux à Geoffroy-Guichard depuis ma présidence désormais. C’est une statistique tout à fait significative qui permet aussi de donner aux supporters des certitudes. Le match d’hier a montré de la maîtrise, de la qualité dans les choix de Bruno mais aussi chez les joueurs. Il y a eu une stabilité incroyable derrière, Anthony a fait l’arrêt déterminant en première mi-temps, avec un quatuor d’attaquants exceptionnels et un Nabil super-capitaine et super-joueur. Il faut vraiment analyser les points forts de cet Olympique Lyonnais qui sont très importants ».

J’ai envie que Nabil soit le héros de notre match

Vous avez un seul regret sur le match d’hier…

« C’est injuste de montrer du doigt Nabil. J’étais devant la télé donc cela me permet d’analyser avec sérénité mais aussi avec un peu d’aigreur d’estomac ce qui a été dit. Nabil n’a rien fait qui permet de justifier les manquements incroyables à la sécurité qui ont été mis en évidence à Geoffroy-Guichard. L’arrivée de nos supporters en cars a été houleuse, les fumigènes introduits dans le stade et les banderoles déployées pendant le match sont absolument incroyables et inappropriés. J’ai eu très mal en regardant ces images à distance. Il faut que le football français réagisse de manière très véhémente. Nabil a subi des agressions pendant tout le match et ce n’est pas son geste qui a entraîné l’envahissement des supporters contrairement à ce qui a été dit. On le voit très bien sur certaines images. J’ai envie que Nabil soit le héros de notre match. Il a été magnifique comme capitaine, formidable comme joueur. Il n’a fait que reproduire un geste qui n’a rien d’insultant. C'est quelqu’un qui a grandi avec le respect des adversaires ».


L’OL va enchaîner une longue série de matchs après la trêve et cela commencera par Montpellier, le 19 novembre prochain. Quels sont les objectifs ?

« Ma première pensée a été pour Loulou hier soir. Il devait être heureux là-haut. Je compte sur les supporters pour venir nombreux comme contre Metz afin de saluer cette immense performance réalisée par l’OL hier à Saint-Etienne. Il y aura également Limassol où l’on doit gagner notre billet pour poursuivre l’aventure et essayer de se présenter à l’Atalanta avec une chance de terminer premier. Ce serait formidable. Il y aura enfin le premier match de coupe de la Ligue. Je suis aussi ambitieux que la dernière fois. Les supporters ont vraiment soutenu le club et ils ont été remerciés par les joueurs et Bruno ».