masculins / #MerciGerland

Merci Gerland !

Publié le 07 décembre 2015 à 10:01 par SC

11h. Il y avait du très très beau monde ce samedi matin sur le terrain numéro 10 de la Plaine des Jeux de Gerland. Un peu plus de 20 anciens joueurs lyonnais ont tenu à tout prix à rechausser les crampons et enfiler une dernière fois la tenue de l'OL. Une jolie façon de fêter l'ultime match de championnat de l'histoire de Gerland, enceinte où ils ont tant joué, marqué ou donné du plaisir. Puydebois, Sutter, Laville, Delamontagne, Linares, Roche, Fréchet, Rivenet, Govou, Coupet, Réveillère, Cris, Marcelo, Chanelet, Polak, Laigle, Juninho, Carrière,  Cocard, Anderson, Chavrondier, Vieira, Ferez ou encore Flachez ont donc remis ça pour l'occasion ! Sous les yeux du président, Jean-Michel Aulas, venus revoir ses anciens protégés.

Dans un rythme légèrement moins soutenu que pendant leurs plus belles années, les anciennes gloires du club ont durant deux périodes d’une demi-heure retrouvé la sensation du cuir. Une sensation que certains n’avaient plus connu depuis quelques temps, chacun se chambrant sur les gestes ratés du coéquipier ou de l’adversaire. D’autres, jeunes retraités du ballon rond, n’ont pas mis beaucoup de temps à réapprivoiser la balle, Juninho et Eric Carrière en tête, véritables chefs d’orchestre de leur équipe. Ce dernier a d’ailleurs trouvé le chemin des filets à deux reprises. Mais la performance ou le score n’était évidemment pas l’enjeu du jour.

La bonne humeur, les vannes, les retrouvailles… ont été les maîtres mots de cette partie devant des spectateurs aux anges avec des souvenirs plein la tête. Le public, invité à signaler certains hors-jeu, a pu apprécier des choses tout à fait inédites… Sonny Anderson a pris place dans la cage et Grégory Coupet l’a remplacé à la pointe de l’attaque. Avec des résultats plus ou moins réussis. Même s’il a réalisé de belles interventions, le goleador brésilien a encaissé un but quelques secondes après avoir enfilé les gants. L’ancien gardien lyonnais n’a quant à lui pas souhaité frapper alors qu’une fenêtre de tir s’était ouverte : « C’est Nico (Puydebois) dans la cage. Je ne peux pas lui faire ça… solidarité de gardiens ».

Les anciens Lyonnais ont donc parfaitement lancé cette journée exceptionnelle pour fêter comme il se doit  l'ultime match de championnat de l'histoire à Gerland. L'avant-match et l'après-match contre Angers nous réservent encore de très belles surprises...

15h. C'est Camille Ninel, 87 ans, qui est arrivé le premier dans le Palais des Sports de Gerland. Un joli clin d'oeil pour celui qui est le seul ancien présent à avoir porté les couleurs de l'OL la première saison après la création du club en 1950. Il a vite été rejoint par Henri Marin, gardien de but des Olympiens au début des années 50. Une très belle image pour ceux qui ont écrit les premières pages de l'histoire du Stade de Gerland. "Ce sont de très bons souvenirs. J'ai toujours respecté Gerland puisque ce stade représente beaucoup pour moi", se rappelle Camille Ninel, avant que Henri Marin n'enchaîne. "Ce sont des souvenirs qui restent en nous. C'est difficile de l'expliquer".

Les autres joueurs sont ensuite arrivés petit à petit pour garnir l'immense salle proche du stade. Les retrouvailles ont été très chaleureuses entre anciens coéquipiers mais aussi entre joueurs des différentes générations. Les groupes de supporters des virages de Gerland étaient aussi présents avec la lourde tâche de leur faire répéter le "Ahou", que les ancien entoneront juste avant l'entrée des joueurs. Grégory Coupet et Sidney Govou ont bien entendu montré la voie. Après un peu plus d'une heure passée ensemble, les anciens Olympiens se sont dirigés vers le Stade de Gerland pour les premières festivités d'avant-match.

Juninho, très sollicité par les journalistes durant l'après-midi, a eu le droit à un magnifique accueil. Le maestro brésilien est entré dans l'arène de Gerland pour voir les supporters du Virage Nord. Les chants à sa gloire sont alors descendus des quatres tribunes... un sacré hommage !

16h50. Gerland a rugi durant un moment de communion incroyable. Les anciennes et anciens joueurs de l'OL, placés au centre du terrain, ont entonné le "Ahou" et les chants à la gloire du club avec les supporters quelques secondes avant l'entrée des 22 acteurs du match entre Lyon et Angers. Un hommage a aussi été rendu à Dominique Grégoire qui vit aussi ses derniers moments en tant que speaker du stade.

Un magnifique tifo est déployé par les quatres tribunes de Gerland avec des banderoles à la gloire des travées lyonnaises et mettant en avant la fidélité éternelle de ses supporters. Bernard Lacombe, l'un des plus grands joueurs du club et qui a tant marqué sur cette pelouse, donne le coup d'envoi dans une chaude ambiance... Place au jeu.

19h. Le nom des 120 anciens joueurs présents en cette belle journée a été énuméré par le speaker, Dominique Grégoire le temps que ceux qui ont écrit l'histoire du club et de Gerland fassent un tour d'honneur devant les quatre tribunes. Di Nallo, Cris, Anderson, Lacombe, Coupet, Govou, Lacombe, Houllier, Juninho, Laville, Laigle... ont notamment été ovationnés. Un accueil qui ne les a pas laissés insensibles. Il y a eu de l'émotion, des sourires et quelques larmes au moment de quitter un stade que beaucoup considérait comme une deuxième maison.
Un tour d'honneur, la diffusion d'un film sur les écrans géants, un feu d'artifice rouge et bleu, des animations en tribunes, de nombreuses autres festivités... l'OL a rendu un magnifique hommage au stade qui l'a accueilli pendant plus de 65 ans. Merci Gerland !

21h. La folle journée s'est terminée comme elle avait commencé : en beauté et avec du très beau monde. Les anciens et actuels joueurs lyonnais avaient rendez-vous en début de soirée à l'Hôtel de Ville de Lyon pour assister aux discours de Jean-Michel Aulas et de Gérard Collomb, le maire de Lyon. Le président de l'OL s'est dit "très ému en ce jour historique pour le club" et a tenu à remercier les joueurs présents "qui nous ont tant faits rêver". Cette réception a été aussi l'occasion pour les joueurs de toutes générations confondues de partager un verre et d'évoquer les grands moments passés à Gerland. Souvenirs.

Jean-Michel Aulas a aussi profité de l'événement pour présenter le nouveau maillot que les Lyonnais porteront lors des matchs au Grand Stade. Mais aussi pour annoncer la venue du chanteur Will I Am lors de l'inauguration de de la future enceinte à Décines, où il faudra écrire une nouvelle histoire. Encore plus belle on l'espère. Celle de Gerland l'a été et elle est (presque) close. La page a été tournée avec ce dernier match de championnat de Gerland et l'OL l'a magnifiquement fêté tout au long d'une journée exceptionnelle...

Photos

Journée exceptionnelle pour la dernière à Gerland

10 photos

Sur le même thème