masculins / Auxerre 1 - OL 2

L'OL y prend goût...

Publié le 15 février 2004 à 23:31 par GV

Comme depuis trois saisons maintenant, l'OL est venu à bout d'Auxerre sur sa propre pelouse. Et comme depuis trois ans maintenant, les Lyonnais se relancent pour le titre. Dos au mur après deux défaites consécutives, les Lyonnais, grâce à cette nouvelle victoire à l'extérieur (2-1), réapparaissent dans le rétroviseur monégasque. L'OL est toujours là...

Comme depuis trois saisons maintenant, l'OL est venu à bout d'Auxerre sur sa propre pelouse. Et comme depuis trois ans maintenant, les Lyonnais se relancent pour le titre. Dos au mur après deux défaites consécutives, les Lyonnais, grâce à cette nouvelle victoire à l'extérieur (2-1), réapparaissent dans le rétroviseur monégasque. L'OL est toujours là...




Le jeu

Le stade de l'Abbé Deschamps deviendrait-il une terre lyonnaise ? Victorieux lors des trois saisons précédentes, les Lyonnais ont une nouvelle fois battu l'AJ Auxerre ce soir, sur le score de 2 buts à 1. Mis à mal ces derniers matchs, les Gones ont cette fois-ci répondu présents. Tout d'abord grâce à… un ancien lyonnais, Philippe Violeau, qui, sur une frappe de Péguy Luyindula dans la surface de réparation, dévie la frappe de l‘attaquant lyonnais dans ses propres buts (9').

Puis grâce à un deuxième but, qui lui ne doit vraiment rien à personne : après une contre attaque à cent à l'heure, Péguy Luyindula fait valoir tout son talent pour tromper Fabien Cool après un très bon centre de Florent Malouda (69'). Boumsong aura le mérite d'égaliser côté auxerrois en s'y employant à deux reprises (72') mais les Lyonnais résisteront jusqu'au bout pour arracher trois points précieux.





Le fait du match

Le deuxième but lyonnais, signé Péguy Luyindula à vingt minutes de la fin. Un but qui a permis aux Lyonnais de faire le « break » et de se mettre à l'abri. Un but qui plus est formidablement bien construit et surtout très bien conclu par l'inévitable homme providentiel de l'Olympique Lyonnais.





La clé du match

La solidarité lyonnaise. Dos au mur après deux échecs consécutifs, les Gones se devaient de régir. Les discours d'avant match laissaient à penser que les joueurs voulaient montrer un tout autre visage. Sur le terrain, même si tout n'a pas été facile, les hommes de Paul Le Guen se sont montrés solidaires, soudés, combatifs, tout en faisant parfaitement leur travail (sur trois tirs cadrés, deux ont fini au fond). De belles vertus à confirmer.





Les chiffres

2, comme le nombre de buts contre son camp dont l'OL a bénéficié cette saison. Le premier est à mettre au compteur du monégasque Rodriguez lors de la 2ème journée, OL / Monaco (3-1)



4, comme la quatrième victoire consécutive des Lyonnais à l'Abbé Deschamps en autant de saisons. Après les victoires en 2002/2003 (1-2), en 2001/2002 (0-1) et en 2000/2001 (0-3), l'OL s'habitude donc au succès en Bourgogne. Et comme un clin d'œil, lors des deux dernières saisons, c'est entre autre grâce à ce succès que les Lyonnais s'étaient totalement relancés pour le titre…



11, comme le 11ème but de Péguy Luyindula cette saison en Ligue 1. Le nouvel international est toujours le meilleur buteur du club.





1050, comme le nombre de supporters lyonnais qui s'étaient déplacés à Auxerre. Un parcage rempli, des chants qui résonnent, beaucoup de rouge et bleu pour une prestation d'ensemble très bonne et certainement très appréciée des joueurs.





GV



Sur le même thème