masculins / Reprise du championnat J-24

Nicolas Puydebois: "Une chance à saisir"

Publié le 13 juillet 2004 à 09:29 par R.B.

Avec le départ de Rémi Vercoutre (prêt à Strasbourg), Nicolas Puydebois est devenu le remplaçant de Grégory Coupet dans la cage olympienne. A 23 ans, le natif de Bron a déjà disputé six rencontres avec le groupe pro lors des deux dernières saisons (4 en championnat, une en Ligue des Champions et une en Coupe de la Ligue ; 6 buts encaissés ; un succès, Strasboug, un nul, Troyes, quatre défaites, Monaco, Lens, Anderlecht, Rennes). Ce nouveau statut est pour lui une chance qu'il entend bien saisir.



Nico, abordes-tu la saison dans un état d'esprit différent ?

« Oui et non. Non, au quotidien, parce que je me prépare comme les autres joueurs pour disputer une longue et dure saison afin d'obtenir de nouveaux titres. Oui, parce que je dispute en ce moment les matches amicaux en l'absence de Greg . Je sais aussi que je vais vivre avec le groupe, comme par le passé, mais de façon constante cette fois ci. Je serai sur le banc pour suppléer Greg à tout moment. Le changement est plus d'ordre psychologique que physique ».



Tu as disputé six matches avec les pros. Te sens tu prêt à jouer régulièrement ?

« Ce ne sont pas les six matches qui peuvent apporter un élément de réponse. En revanche, l'entraînement au quotidien avec Jo et Greg depuis plus deux saisons, peut me faire répondre positivement. Il est évident que les rencontres disputées l'année dernière, dans différentes compétitions, m'ont apporté de la confiance. Cela me permet aujourd'hui d'aborder la compétition différemment. Je prends les matches les uns après les autres. J'ai forcément plus d'expérience. Je crois que je suis capable de disputer une saison entière en tant que titulaire, mais je n'en suis pas encore complètement certain ».



Quelles sont tes ambitions et as-tu des exigences ?

« Mon ambition, c'est de palier de la meilleure des façons qui soit les absences éventuelles de Greg. Tout en ne le souhaitant pas ; cela signifierait que Grégory est suspendu ou blessé. Je dois être prêt. Les exigences ? Je n'en ai pas. Mais nous discuterons avec le coach et Greg s'il y a une possibilité pour que je dispute une Coupe. On verra. Ce sera une discussion à trois… en temps utile ».



Quelle est ta situation à l'OL ?

« Je suis en fin de contrat à l'issue de cette saison. Cela peut-être une année charnière pour moi. Mais aujourd'hui les contrats ne signifient plus grand-chose. Si ce n'est une forme de sécurité pour le joueur. A moi de mettre tous les atouts de mon côté pour la suite de ma carrière. Le foot, c'est un éternel recommencement ».



Comment as-tu vécu le départ du club de ton papa Roland ?

« Cela m'a fait quelque chose. Il a donné en quelque sorte 15 ans de sa vie au club. J'ai un pincement au cœur. Mais je dois penser à ma carrière. En ce début de saison, il y a donc une évolution et un désagrément. Egoïstement, je me dis que lui il a un métier en dehors du football; c'est d'ailleurs la raison de son départ. Moi, on me donne une chance que je vais essayer de saisir ».



R.B.