masculins / OL – SCO Angers

OL – SCO Angers : l'OL manque le coche et débute la phase retour du championnat sur une note frustrante (1-1)

Publié le 14 janvier 2018 à 18:42 par YM

L'OL n'a pu faire mieux que match nul face à Angers (1-1), ce dimanche, à l'occasion de la 20e journée de Ligue 1 Conforama. Un partage des points rageant au vu des occasions que les Lyonnais se sont crées en fin de rencontre.

. LES TEMPS FORTS .

14’. Penalty après une faute de Morel sur Fulgini, Toko Ekambi prend Lopes à contre-pied. 0-1.
19’. Corner joué rapidement, Memphis sert Fekir qui repique dans l’axe mais sa frappe est facilement captée par Butelle.
28’. Frappe enroulée hors-cadre de Toko Ekambi après un contre rondement mené.
29’. Arrêt de Butelle sur une tentative de Marçal après un très gros travail de Memphis.
32’. Cornet pique trop sa tête après un corner de Fekir, le ballon passe au-dessus de la transversale.
47’ Egalisation de Fekir qui trompe Butelle d’une frappe soudaine alors que Cornet avait le ballon dans les pieds. 1-1.
57’. Parti dans le dos de la défense lyonnaise, Toko Ekambi se présente face à Lopes mais croise trop sa frappe.
70’. Tête de Memphis sauvée sur sa ligne par Thomas.
78’. Aouar manque une sacrée opportunité en plaçant une tête directement dans les bras de Butelle.
80’. La puissante frappe de Gouiri échoue dans le côté extérieur du petit filet angevin.
84’. Tait exclu pour un second jaune. Le coup franc qui suit de Fekir est capté par Butelle.
87’. Gouiri élimine Traoré mais bute sur le portier du SCO. Sur le corner qui suit, Marcelo place une tête juste au-dessus du cadre.


. RESUME ET ENSEIGNEMENTS.

Auteur d’une très bonne phase aller, conclue par une troisième place au classement, l’OL, qui restait sur une série de quatre succès de rang en championnat, avait à cœur d’aborder la phase retour sur les mêmes bases. D’autant plus que Monaco, qui comptait le même nombre de points à la trêve mais le devançait à la différence de buts, avait été accroché la veille sur la pelouse de Montpellier (0-0), et que Marseille était dans le même temps revenu à sa hauteur en battant Rennes (0-3). En l’absence de Mariano, Myziane menait l’attaque d’une formation lyonnaise qui allait être rapidement menée au score : au duel avec Fulgini, Morel concédait un penalty que transformait sans souci Toko Ekambi (14’, 0-1). Un avantage pas forcément immérité pour des Angevins entreprenants et dangereux en contres, à l’image leur buteur qui passait tout près de s’offrir un doublé (28’), tandis que l’OL peinait à se créer des occasions franches.

tousart

Au retour des vestiaires, Lyon revenait avec plus de mordant, pressait plus haut les visiteurs et jouait avec plus d’intensité que lors du premier acte. Et sur une action qu’il venait d’initier, Fekir reprenait subitement le ballon des pieds de Cornet et voyait sa frappe du gauche finir sa course dans les filets adverse (47’, 1-1). Une égalisation bienfaitrice pour un OL outrageusement dominateur en seconde période. Seulement inquiétés par une contre-attaque éclair d’Angers (57’), les hommes de Bruno Genesio poussaient l’équipe de Stéphane Moulin dans ses retranchements. Memphis était tout prêt de porter les siens devant sans un sauvetage in extremis de Thomas sur sa ligne (70’), Aouar ne plaçait pas assez bien sa tête (77’) et Gouiri ratait le cadre de quelques millimètres (80’). Rien à faire, l’OL était parvenu à enfoncer le verrou angevin sans pouvoir le débloquer totalement, et ce malgré sa supériorité numérique en fin de rencontre après l’expulsion de Tait (84’). Forcé de partager les points, Lyon faisait la mauvaise opération en cette 20e journée.


. LE FAIT DU MATCH .

Thomas éloigne le danger

Tout le monde l’a vu dedans sauf lui… en sauvant le ballon juste devant sa ligne, Romain Thomas a permis aux siens de sauver le point du match nul. Malmenés par des Lyonnais morts de faim, Angers n’était pas loin de plier à vingt minutes du terme de la rencontre. Bien décalé sur son côté droit, Rafael distillait un long centre en direction du second poteau et de Memphis. Esseulé dans la surface, l’ailier néerlandais croisait parfaitement sa tête et expédiait le ballon à l’opposé de Ludovic Butelle. Une balle imparable pour le gardien du SCO, que son défenseur central suppléait au dernier moment, au plus grand dam locaux.

. LA STAT .

5

Pour la première fois depuis la saison 2012-2013 et un partage des points effectué avec Evian (0-0), l’OL ne gagne pas son premier match à domicile de la phase retour. Cela faisait cinq ans que les Lyonnais fêtaient leur retour à la maison après la trêve hivernale par un succès, aussi bien à Gerland qu’au Groupama Stadium. Une série qui a pris fin ce dimanche suite au nul concédé face à Angers (1-1).

berthod

L'analyse du consultant

Jérémy Berthod :
« C’est une contre-performance au niveau comptable. Il fallait une victoire pour prendre seul la deuxième place devant Monaco. On a vu un OL à deux visages ce soir. Angers a bien défendu en première période avec un bloc bas et on n’a pas su trouver les clés. Ça a été mieux après la pause, notamment sur le plan offensif. Mais on a manqué de réussite et le gardien adverse a fait de beaux arrêts. Il faut retenir cette seconde période avec une réelle envie de jouer. Ça reste tout de même une contre-performance. Angers a réussi à nous attirer dans l’axe et il y a eu aussi ce marquage individuel de Fekir. Myziane a été trop esseulé en première période »

...

. LA FEUILLE DE MATCH .

Au Groupama Stadium de Décines.

L1 (J20) : OL – SCO Angers 1-1 (0-1)

Arbitre : Frank Schneider. Spectateurs : 36 691.

Buts : Fekir (47’) pour l’OL. Toko Ekambi (14’ sp) pour Angers.

Avertissements : Tousart (21’) et Rafael (53’) à l’OL. Tait (37’ et 84’), Bamba (39’) et Fulgini (45+3’) à Angers.

Expulsion : Tait (84’) à Angers.

OL : Lopes – Rafael, Marcelo, Morel, Marçal – Tousart, Aouar – Cornet, Fekir (cap.), Memphis (Ndombele, 71’) – Myziane (Gouiri, 72’). Entr. : Bruno Genesio.

SCO Angers : Butelle – Bamba, Traoré (cap.), Thomas, Manceau – Santamaria – Fulgini (Crivelli, 71’), Tait, Mangani (Puyo, 79’), Capelle (Ketkeophomphone, 63’) – Toko Ekambi. Entr. : Stéphane Moulin.

...
Sur le même thème