masculins / OL - LOSC

Un tournant avant du repos

Publié le 04 octobre 2014 à 20:00 par R.B

Encore 90 minutes avant une trêve internationale… L’occasion pour les Lyonnais, invaincus depuis quatre matches, de prendre des points précieux… Attention aux solides Lillois ambitieux déjà placés sur le podium…

Après un début de saison surchargé avec 8 matches en 32 jours, l’OL est passé dans un mode plus doux, soit 5 rencontres en 23 jours entre les deux trêves internationales. Les anciens mois de septembre, ombre nostalgique, avaient un rythme différent ! Laissons cela momentanément aux autres clubs comme le LOSC, invité dimanche à Gerland après avoir joué jeudi soir à Wolfsburg en Europa Ligue et laissé forcément des plumes.

Cadence assouplie pour ce deuxième volet de la saison, sans oublier toutefois que les partenaires de Maxime Gonalons ont déjà affronté les Monégasques et les Parisiens avant d’accueillir  ces Dogues ! Une belle brochette d’ambitieux. Et l’OL, à 90 minutes de la pause, présente un bilan largement positif : 2 succès et 2 nuls ; une moyenne de 2 points par match. Un renversement de situation en comparant les trois malheureux points des quatre premières journées. L’OL, avec le temps, le retour de certains blessés, a retrouvé plus d’allant sans se départir encore de certaines scories pénalisantes dans son jeu.

Le LOSC, c’est du costaud avec ce bloc défensif impressionnant. 2 petits buts encaissés, les Lillois sont repartis sur les mêmes bases de l’exercice précédent. Ce n’est pas étonnant quand on sait que ce collectif n’a quasiment pas changé mis à part le renfort de Corchia et le départ de Kalou. Solides au point de pouvoir « se contenter » de marquer un seul but pour s’imposer… René Girard a plusieurs animations de jeu dans sa manche (4-3-3, 4-4-2 avec milieu en losange…). A domicile, à l’extérieur, l’adversaire… les circonstances du match et les joueurs à sa disposition influent sur ses choix. A Gerland, « Néné » sera privé de Mavuba, Lopes, Delaplace... Et sa troupe aura 90 minutes européennes dans les jambes après son match à Wolfsburg (match nul 1 à 1). Les Dogues sont dans les cadences infernales qu’ont connues les Lyonnais toutes ces dernières saisons. Et comme, ils ont annoncé qu’ils ne voulaient pas faire d’impasse sur la scène européenne, cela pompe de l’énergie. Attention au carburant…

Mais attention aussi Messieurs les Lyonnais. Il y a la qualité collective lilloise et aussi individuelle. Du gardien, souvent infranchissable, Enyeama, exceptionnel jeudi soir, au buteur Origi, ce groupe a de beaux arguments. Les Olympiens ne sont évidemment pas en reste. Ils l’ont montré contre les « ogres » monégasques et parisiens. Une semaine après le nul à Nantes, où ils avaient fini fatigués, ils auront refait le plein de vie. Hubert Fournier devrait avoir encore plus de choix pour composer son équipe de départ. Bisevac, Gourcuff pourraient postuler… Restera à trouver la bonne formule devant pour épauler Alex Lacazette afin que Nantes ne se reproduise pas...

Une fin de série à bien négocier pour basculer comptablement dans le positif et se positionner pleinement sur une vraie dynamique ambitieuse. Restera à prendre la mesure des Dogues qui ont exactement les mêmes aspirations en étant déjà sur le podium…