masculins / OL - EAG

Poursuivre sa route enchantée

Publié le 09 novembre 2014 à 08:00 par R.B

Dans une superbe série de 8 matchs sans défaite, l’OL a l’occasion d’engranger de nouveaux points et de faire une bonne opération au classement… à condition de battre une équipe guingampaise qui a joué jeudi soir en Ligue Europa et qui entend bonifier son succès face à Bastia...

Selon la formule consacrée, plus une série dure et plus elle se rapproche de son terme ! Les supporters lyonnais aimeraient bien cependant que celle de leurs protégés se poursuivent encore, surtout en recevant le 16ème de la classe. Sans faire injure aux partenaires de Mathis, cela ferait un peu désordre de chuter ainsi après avoir eu le scalp des Monégasques, Lillois, Phocéens, Héraultais, Niçois… ou encore ramené un point du Parc des Princes et de Nantes. L’OL ressemble depuis deux mois à une machine bien huilée dans le beau temps et les coups de vent. Il peut compter sur un collectif magnifié par des individualités décisives. Et quand des « titulaires » viennent à manquer, leurs absences sont brillamment compensées comme ce fut le cas à l’Allianz Riviera.

Voici venu dans l’antre du meilleur club actuel à domicile, l’EAG. Ecrabouillé par les Aiglons (7 à 2), chez lui, l’En Avant a trouvé les ressources nécessaires pour rebondir face au Sporting Bastia. Il fallait le faire. Ce quatrième succès a redonné du tonus aux partenaires de Beauvue qui se sont extirpés de la zone rouge. Evidemment la situation reste précaire, surtout avec ce calendrier d’européen. L’EAG doit gérer cette saison l’alternance entre occupations hexagonales et continentales. Pas facile, mais cela peut aider dans les têtes selon les moments vécus. Et là, ils viennent de battre Minsk et peuvent entrevoir une qualification ! La série lyonnaise est en cours… Jocelyn Gourvennec, l’entraineur du club breton, aimerait que son équipe débute la sienne comme il l’a exprimé après la victoire contre Bastia. Enchainer, la solution pour reprendre des couleurs plus marquées. Cette équipe guingampaise a des joueurs au vécu avéré comme S. Marveaux, Mathis, Pied, Sorbon… une colonie danoise… et cette volonté « génétique » du petit club habitué à se coltiner plus gros que soi.

 Encore 90 minutes avant la prochaine trêve internationale. Autant souffler sur une belle note et regarder ensuite tranquillement le Classico dont les Lyonnais pourraient tirer profit au classement. Gourcuff n’est pas rétabli comme Ferri. En revanche, le capitaine Maxime Gonalons retrouve sa place. Il y aura un changement au départ par rapport à l’équipe victorieuse à Nice. Reste à savoir qui prendra place sur le banc… en partant du principe que Tolisso devrait remonter d’un cran en milieu de terrain. Est-ce-que Fékir sera associé devant à Lacazette ? Hubert Fournier sait qu’il a plusieurs choix possibles pour débuter ce 17ème match officiel de la saison…  ou en cours de partie. Une richesse venue au fil des journées.

Tapi dans l’ombre du Clasico, ce match peut mettre un peu plus en lumière le fauve lyonnais affamé de retrouver la pleine lumière. L’En Avant Guingamp est une nouvelle étape qu’il faudra prendre au sérieux pour mieux la capter.

Sur le même thème