masculins / Real Sociedad - OL J-1

R. Denoueix : La conférence de presse

Publié le 24 février 2004 à 14:50

[IMG966L]Raynald Denoueix ne se méfie pas d'un joueur en particulier mais du groupe lyonnais. Il nous confie ses priorités : "<i>Il y a trop de joueurs qui possède un trop haut niveau dans cette équipe pour que l'on puisse n'en choisir qu'un. Il est bien évident que notre priorité sera surtout axée sur ceux qui sont en phase finale de l'action et sur celui qui est souvent au départ, c'est à dire Juninho

Raynald Denoueix, ancien entraîneur de Nantes, maintenant à la Real Sociedad, revient sur l'évolution de l'OL depuis son départ vers l'Espagne il y a deux ans: "Il y a aujourd'hui quelques nouveaux joueurs et un nouvel entraîneur, ce qui constitue comme dans toutes les équipes et dans tous les clubs, une évolution. J'ai récemment suivis le parcours de l'Olympique Lyonnais. Etant en Espagne depuis 2 ans, je ne regarde jamais les matchs du championnat français, ne pouvant pas voir l'OL ici et n'ayant pas la chance d'avoir du temps pour aller les voir, je retrouve aujourd'hui une équipe lyonnaise très très forte d'après ce que j'ai pu voir dernièrement.



Quant à Eric, c'est un joueur qui a beaucoup de maîtrise. Il a une grande capacité à tenir le ballon, à attaquer et à défendre, enfin à être partout. Comme il n'agit pas tout seul, c'est une force supplémentaire dans cette équipe de grande qualité qui compte beaucoup d'internationaux. Ces joueurs là permettent à l'équipe d'être plus forte, de mieux jouer.

La dernière fois que j'ai eu Eric au téléphone, c'était pour que j'arrange des problèmes de places pour des supporters lyonnais, problème que je n'ai pas pu résoudre
"



Raynald. D ne se méfie pas d'un joueur en particulier mais du groupe lyonnais. Il nous confie tout de même ses priorités : "Il y a trop de joueurs qui possède un trop haut niveau dans cette équipe pour que l'on puisse n'en choisir qu'un. Il est bien évident que notre priorité sera surtout axée sur ceux qui sont en phase finale de l'action et sur celui qui est souvent au départ, c'est à dire Juninho. Enfin il y a beaucoup d'autres joueurs comme ça, donc il ne faut pas que l'on se trompe dans notre sélection de priorité car on ne pourra pas tous les empêcher de jouer. S'il y en a un ou deux à surveiller de plus prêt, il ne faudra pas faire d'erreur sur le ou les joueurs désigné car il y a beaucoup de joueurs capables de faire la différence à Lyon. "



L'entraîneur de la Real poursuit et conclu sur un constat en argumentant ses premières années à San Sebastian, au sein de la Real Sociedad.



Pour écouter l'interview dans son intégralité en MP3 : cliquez ici



SR avec AT à San Sebastian
Sur le même thème