masculins / Entre Auxerre et Le Mans

Réponse à la « Lettre ouverte » de Claude Chevally de L'Equipe

Publié le 16 février 2004 à 19:32 par WebAlex

Suite à l'article paru dans l'Equipe du dimanche 15 février, l'Olympique Lyonnais s'étonne qu'un journal national comme L'Equipe puisse donner un tel crédit à ce qui est présenté comme une simple "lettre ouverte" émanant d'un groupe de soit disant supporters anonymes (bien entendu), et probablement réduit à sa plus simple expression.



Puisque l'envoyé spécial de L'Equipe à Lyon Claude Chevally a décidé d'évoquer ce sujet, le club tient à apporter les réponses et les précisions suivantes :



Concernant le staff technique, il est ridicule d'évoquer une nouvelle organisation technique, quand on connait l'Olympique Lyonnais et son mode de fonctionnement. D'ailleurs, actuellement, le club est plus enclin à étudier une prolongation du contrat de Paul Le Guen qu'un réaménagement du staff technique. Rémi Garde, Joël Bats et Robert Duverne, font déjà partie du staff technique, avec Paul Le Guen et Yves Colleu. De son côté, Dominique Cuperly a déjà été entraîneur adjoint. Le club ne l'a pas conservé à la fin de son contrat et a permis à Rémi Garde de revenir au club. Quant à Pierre Laigle et Christophe Delmotte, ils sont aujourd'hui joueurs et aucune perspective de reconversion n'a été envisagée au club, contrairement à Sonny Anderson.



Concernant le recrutement, le sujet n'est pas non plus d'actualité car chacun sait que le mercato est fermé. De plus les joueurs cités représentent des enjeux financiers qui ne sont pas actuellement dans les moyens du club qui dispose aujourd'hui, et le match d'Auxerre l'a confirmé, de joueurs de grands talents, notamment à ces postes là.



Concernant Vikash Dhorasoo, le club suit attentivement son évolution et son parcours. Comme il le lui a été confirmé, son cas sera étudié de la même façon que celui des autres joueurs en fin de contrat, sous réserve que son comportement soit celui de sa première saison lyonnaise et de celle de l'année dernière.

Evoluer dans un club comme l'O.L. classé dans les 20 premiers européens suppose non seulement d'être brillant sur le terrain mais aussi d'être exemplaire en dehors du terrain, et d'accepter de ne pas être titulaire à chaque match.



L'intérêt collectif est prioritaire par rapport à l'individuel, et ceci est vrai pour la totalité de l'effectif.

Sur le même thème