masculins / Stage

Stage : Une descente en rafting légèrement plus mouvementée que prévue

Publié le 12 juillet 2018 à 10:31 par SC

Après l’ascension en vélo de ce mercredi matin, les joueurs lyonnais ont cette fois-ci pris l’eau lors d’une descente en rafting sur le Rhône pour le moins mouvementée. Une activité ludique mais aussi très physique.

15h. Après-coup, tout s’explique. Les coups de casques entre les deux rocs Grégory Coupet et Marcelo étaient finalement un signe assez clair de la tournure que les événements allaient prendre lors de cette descente en rafting. Après avoir enfilé l’armure en caoutchouc et récupéré les pagaies, joueurs et staff se lancent sur leur embarcation dans le fort courant du Rhône. Les premiers mètres sont hésitants pour des non puristes de la discipline, les consignes inaudibles fusent dans le brouhaha. Pour les amateurs de rafting, il faudra repasser car le fleuve rhodanien s’est très vite transformé en champ de bataille rangée entre bateaux et plus surprenant, entre membres d’un même équipage.

608-1

Personne n’a échappé aux placages et autres bousculades, et tout le monde a finalement pu gouter à l’eau aussi gelée qu’agitée. Maxence Caqueret a visiblement apprécié la lutte : « C’était un peu n’importe quoi mais c’est aussi intense qu’une séance normale entre les coups de pagaie dans l’eau et les batailles entre les bateaux. » Et même si la descente d’une heure et demie a été très mouvementée, à l’image d’une arrivée légèrement chaotique, et pas très cordiale, cette sortie ludique mais sportive a permis de vivre un superbe moment de groupe pour resserrer encore un peu plus les liens.


LE RÉSUMÉ DE LA JOURNÉE EN UNE MINUTE CHRONO