masculins / PSG - OL

« Un match particulier »

Publié le 19 septembre 2014 à 12:03 par JC

Christophe Jallet a répondu aux journalistes ce matin en conférence de presse. A deux jours d’un déplacement au Parc, les questions ont tourné autour du match et du PSG…

Entrainement de veille de matchRetrouver le PSG…

« Je suis très heureux. C’est un match particulier pour moi. Ça ne fait pas longtemps que j’ai quitté le club. C’est un match qu’on aime tous jouer quand on a la chance de rejouer contre son ancien club surtout au Parc. J’y ai passé cinq merveilleuses années. C’est un match que j’ai vraiment envie de jouer et surtout de gagner. On sait que ça sera très compliqué. Mais quand on retourne dans son ancien club, on a surtout envie d’y briller. J’espère que ça sera le cas pour nous. »

Quel regard sur ce PSG 2014-2015 ?

« Il n’est pas à la hauteur de ce qu’eux attendaient. Après, en championnat, ils sont invaincus mais ils ont un peu plus de mal à l’extérieur. C’est surtout ce match de mercredi ou ils s’attendaient vraiment à rentrer dans le très haut niveau avec une grosse performance. Ils sont déçus et ça les a un peu vexés. Ils auront envie de se rattraper dimanche. Je sais ce qu’il va se dire : « les grandes équipes  se ratent rarement deux fois ». Il y a beaucoup d’orgueil dans tous les joueurs qui composent l’effectif. Tout le monde aura envie de montrer que c’est une très grande équipe et de faire un gros match dimanche. Il y aura un adversaire en face qui aura aussi envie de remporter cette rencontre. Ça va donner lieu à un beau moment. »

La méthode pour jouer Paris ?

« Je ne sais pas s’il y a une bonne méthode. Le tout, c’est déjà de bien défendre. Quand les équipes se déplacent au Parc et qu’elles encaissent un but, ça devient très compliqué pour elles. Et après, il faut leur planter quelques banderilles en contre et les faire douter. On sait que si on veut faire un résultat, il faudra être à 300% et courir deux fois plus que d’habitude. On sait que la possession du ballon est généralement du côté parisien. Il faudra être vigilant, concentré car on sait que dans ce type de rencontre de très haut niveau, on n’a pas le droit à l’erreur. »

OL - RennesS’inspirer de la deuxième mi-temps de l’Ajax ?

« C’est vrai que l’Ajax s’est lâchée en deuxième mi-temps. Au final, ils les ont agressés et récupéré les ballons dans des zones assez hautes. Finalement, ils ont réussi à les mettre sous pression. C’est très bien si on arrive à le faire mais c’est impossible de tenir ce rythme pendant 90 minutes. Il y a des temps forts et des temps faibles à gérer. Paris a toujours cette capacité à être dangereux en deux passes. »

De la suffisance côté parisiens ?

« Je n’ai aucun souvenir de ce genre-là à Paris. Il y a vraiment un grand respect des adversaires. C’est ce qui fait la force de cette équipe. Ils vont aborder ce match comme si c’était le Barca dans 15 jours. J’espère que nous, de notre côté, on ne va pas trop les respecter et qu’on réussira à tirer notre épingle du jeu. Lors des précédents matchs, Paris a eu les occasions. Après, il y a un manque de réussite générale dans les deux surfaces. C’est ce qui leur fait défaut pour l’instant et pourvu que ça dure encore jusqu’à la semaine prochaine. »

Des conseils à donner à vos partenaires ?

« Tous ces joueurs-là, ils les connaissent avec les matchs retransmis à la télé. Après, je peux donner quelques petites astuces mais je les garderai pour moi. »

Comment défendre sur Cavani ?

« Quand vous jouez contre Paris, vous ne défendez pas que contre un joueur. Ils sont plusieurs à venir dans la zone. Sur mon côté, il y a Blaise Matuidi qui se projette souvent. Ça peut être Lucas qui vient aussi car ils aiment bien inverser les pieds. Ce sont tous des poisons. Il ne faut pas se focaliser sur un joueur mais bien sur notre zone à défendre. Après si on veut faire un résultat, il faudra profiter des espaces qui nous seront offerts. »

La comparaison PSG/OL ?

« Ce sont deux grand clubs du championnat de France avec une histoire, un passé. Aujourd’hui, le PSG est largement devant avec une renommée internationale et des titres engrangés ces dernières saisons. Les rôles se sont inversés avec Lyon. Ce sont deux clubs qui se ressemblent dans l’envie de gagner et la façon de travailler. Je suis très content d’être là aujourd’hui. »

Les déclarations du Président ce matin dans « Aujourd’hui en France »  (« Jouer la Ligue des champions en 2016»).

« Pour l’instant, on se focalise sur les prochains matchs. Les ambitions de l’OL ont toujours été comme ça. Le but est d’avoir la meilleure équipe possible. Il y a le nouveau stade qui arrive et il y aura forcément des grands joueurs qui auront envie de venir jouer à Lyon. »

La victoire contre Monaco ?

« Elle nous a redonné beaucoup de confiance. On était tous en train de gamberger et de nous poser des questions. Tout semblait aller en notre défaveur et cette victoire nous a fait du bien. On a pris conscience de nos qualités. J’espère qu’on sera à même de répéter ce genre de performance toute la saison pour s’installer durablement dans le haut du classement. Toute la semaine à l’entraînement, il y a eu une intensité qui était supérieure. Il y a une émulation qui s’est créée. Tout le monde a envie de jouer contre Paris. »

Zlatan ?

« Tout le monde lui porte une attention particulière. C’est vrai que quand il est dans l’équipe, il monopolise l’attention car on sait qu’il est capable de coups de génie. C’est souvent lui qui fait la différence. Grâce à ça, les autres autours peuvent s’épanouir. Ça serait vraiment se tromper que de ne focaliser que sur lui. Après, ça se passe mieux pour les équipes adverses quand on ne le voit pas. »



Sur le même thème